La France produira d’ici fin avril «15 millions de masques par semaine», promet Macron – Le Parisien

Spread the love

C’est un déplacement très symbolique qu’effectue Emmanuel Macron ce mardi. En pleine polémique sur l’insuffisance de masques en France, le président a débuté ce mardi à la mi-journée une visite dans une usine qui en produit près d’Angers (Maine-et-Loire).

Le président, qui est arrivé vers midi à Saint-Barthélémy-d’Anjou où se trouve la PME Kolmi-Hopen, s’est équipé de vêtements de protection, masque, blouse, charlotte et surchaussures, pour visiter la salle blanche de production de masques de l’usine.

Il s’est ensuite rendu dans une salle de stockage avant d’échanger avec quelques salariés en respectant les règles de distanciation. Le président a enfin donné une conférence de presse durant laquelle il a détaillé la stratégie du gouvernement sur la question des masques.

La production triplée en quelques semaines

« Produire plus sur le sol national pour réduire la dépendance » est un enjeu stratégique, a expliqué Emmanuel Macron, avant de saluer l’effort effectué par les entreprises françaises. « La production ici (NDLR : à Kolmi-Hopen) a d’ores et déjà doublé, a-t-il encore expliqué, avant de détailler les objectifs globaux du secteur : « Fin avril, nous serons à 10 millions de masques, nous aurons plus que triplé en quelques semaines […] D’ici fin avril, nous aurons la capacité de produire 15 millions de masques par semaine ».

Des masques pour l’instant réservés au personnel médical, mais le président a par ailleurs assuré que pour toutes les autres professions exposées (caissiers, livreurs…) « d’autres types de masques seraient bientôt disponibles ».

En plus de « la bataille essentielle des masques », Emmanuel Macron a fait le point sur un point de crispation avec les soignants : le manque de respirateurs dans les hôpitaux. Le président a expliqué que « là aussi, nous avons évidemment passé de nombreuses commandes. Nous importons et nous avons la chance d’avoir plusieurs producteurs européens et un Français : Air Liquide ». Et de préciser là aussi les objectifs du secteur : « D’ici mi-mai, le consortium va permettre de produire 10 000 respirateurs français ».

La PME Kolmi-Hopen est le plus gros des quatre producteurs français. Cette usine de masques FFP2 et chirurgicaux tourne désormais 24 heures sur 24 pour accroître sa production.

Emmanuel Macron veut « montrer la mobilisation exceptionnelle de notre industrie pour faire face aux besoins liés à la crise du Covid-19 », a expliqué l’Elysée.

Un besoin de 40 millions de masques par mois

Les besoins pour le personnel soignant et les Ehpad sont évalués à 40 millions par semaine, a souligné l’Elysée. Pour y répondre dans l’immédiat, la France a également commandé un milliard de masques et organise un « pont aérien » avec la Chine, dont la première livraison de 8,5 millions de masques est arrivée lundi. Une seconde livraison de Chine de 12 millions de masques est attendue mercredi, a précisé la présidence.

Ces efforts ne suffisent pas, pour une partie de la classe politique. La patronne du Rassemblement national, Marine Le Pen, a accusé lundi le gouvernement de mentir sur « absolument tout » aux Français.

Leave a Reply