Advertisements

La direction de l’Académie des Césars annonce sa « démission collective » – Le Monde

Spread the love

La direction de l’Académie des Césars a annoncé jeudi 13 février sa « démission collective », à quinze jours de la prochaine cérémonie annuelle, sur fond de crise, entre dénonciation de l’opacité de la gestion de l’académie et la polémique Polanski.

« Pour honorer celles et ceux qui ont fait le cinéma en 2019, pour retrouver la sérénité et faire que la fête du cinéma reste une fête, le conseil d’administration de l’Association pour la promotion du cinéma (Académie des arts et techniques du cinéma) a pris la décision à l’unanimité de démissionner. Cette démission collective permettra de procéder au renouvellement complet de la direction », a fait savoir dans un communiqué l’instance présidée depuis 2003 par le producteur Alain Terzian.

De son côté, le ministre de la culture, Franck Riester, a déclaré que la future direction de l’Académie devrait « permettre de représenter le cinéma français dans toutes ses esthétiques et sa diversité, afin de permettre à l’Académie de continuer à incarner son rayonnement ».

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Le monde du cinéma français attaque le fonctionnement des Césars

« Dysfonctionnements » et « opacité des comptes »

Dans une tribune publiée lundi soir par Le Monde, des personnalités du cinéma français dont Omar Sy, Bertrand Tavernier, Michel Hazanavicius, Jacques Audiard, Céline Sciamma, Marina Foïs ou Agnès Jaoui réclament une « réforme en profondeur » de l’Académie des Césars. Parmi leurs reproches principaux, des « dysfonctionnements », une « opacité des comptes » ou des statuts qui « n’ont pas évolué depuis très longtemps » et reposent encore et toujours sur « la cooptation ».

Ils se plaignent aussi que les membres de l’Académie des Césars n’aient « aucune voix au chapitre, ni dans les fonctionnements » de l’instance et de la structure qui la régit, l’Association pour la promotion du cinéma (APC), « ni dans le déroulé de la cérémonie ».

Lire la tribune : Des membres des Césars demandent plus de démocratie au sein de l’Académie

Prenant acte de ces critiques, le conseil d’administration de l’Académie des Césars a annoncé mardi qu’il allait saisir le Centre national du cinéma (CNC) « afin de nommer un médiateur en charge d’une profonde réforme des statuts et de la gouvernance de l’académie ». Une assemblée générale se tiendra après la 45e cérémonie, prévue le 28 février, pour élire une nouvelle direction.

Advertisements

Leave a Reply