La Commission européenne recommande à ses employés de passer à Signal

Spread the love

«Signal a été sélectionnée comme application recommandée pour la messagerie publique instantanée», a indiqué un message aux employés de la Commission européenne début février. C’est ce qu’annonce Politico, qui rappelle que «l’appli a les faveurs des militants de la vie privée à cause de son chiffrement de bout en bout et de sa technologie open source».

 

publicité

Un des bâtiments de la Commission européenne à Bruxelles. Photo Fred Romero / Wikimedia Commons / CC by

Bart Preneel, expert en cryptographie à l’université de Leuven, déclare à Politico: «C’est comme le WhatsApp de Facebook et l’iMessage d’Apple, mais ça repose sur un protocole de chiffrement très innovant. Parce qu’il est open source, on peut vérifier ce qu’il y a sous le capot.»

Le site d’infos politiques souligne que cette volonté de l’Union européenne de muscler sa cybersécurité fait suite à plusieurs incidents, dont en décembre 2018 la découverte que des milliers de câbles diplomatiques avaient été téléchargés du système européen COREU, et en juin 2019 un piratage d’ordinateurs à l’ambassade de l’UE à Moscou.

La fondation Signal, qui soutient et promeut l’appli, a été créée en février 2018, avec le soutien de Brian Acton. Cofondateur de WhatsApp, rachetée en 2014 par Facebook, Acton l’a quittée en 2017 avant de financer la fondation Signal.

Signal est, entre autres prôné par Edward Snowden et mis en avant par l’Electronic Frontier Foundation (EFF).

Lire aussi

5 outils de messageries confidentielles – 23 juillet 2019

Signal, Dropbox : à chacun sa fondation – 22 février 2018

Leave a Reply