La Chine veut envoyer un hélicoptère pliable sur Mars

La Chine a dévoilé les plans d’un nouvel engin qu’elle prévoirait d’envoyer sur Mars d’ici quelques années. C’est un hélicoptère pliable, donc plus facile à acheminer vers la planète rouge.

Helicoptere sur mars
Crédits : 123RF

Bientôt, Mars va voir se croiser des robots volants. Avant même d’envisager d’y établir une colonie, les machines se chargent de cartographier la planète et d’analyser sa topographie pour nous. Depuis 2 ans déjà, l’hélicoptère Ingenuity de la NASA vole au-dessus du sol martien. Et si son remplaçant est déjà en cours de préparation, d’autres engins pourraient bien se joindre à lui dans un futur plus ou moins proche. La Chine travaille pour en tout cas.

Le pays dévoile ainsi les grandes lignes d’un nouveau type de robot dont le but est de collecter des échantillons sur Mars. Une mission que l’Empire du Milieu envisage de lancer entre 2028 et 2030. Les équipes de l’Institut de Technologie d’Harbin et du Laboratoire d’État de Systèmes et Robotique ont publié un article concernant un quadricoptère pliable. Cet hélicoptère à 4 rotors prendra donc moins de place dans le vaisseau qui l’amènera dans l’espace puis le déposera sur la planète rouge.

La Chine prépare un hélicoptère pliable pour récolter des échantillons sur Mars

De son petit nom MarsBird-VII, c’est “une plate-forme d’exploration aérienne capable de décoller et d’atterrir à plusieurs reprises afin d’étendre la portée des explorations des rovers”. L’appareil est capable de se déplier seul et utilisera une combinaison d’inertie et de vision binoculaire pour se déplacer en toute autonomie sur Mars. Comme son nom l’indique, c’est la 7e itération de MarsBird. Les versions précédentes ont été testées, mais celle-ci n’a pas encore été soumise aux conditions martiennes.

Lire aussi – Voilà ce que vous verriez en orbite autour de Mars

Le quadricoptère sera capable de récolter jusqu’à 100 grammes d’échantillons. Actuellement, aucune date n’a été fixée pour une mise en situation dans un simulateur. Officiellement, on ne sait pas si MarsBird-VII intégrera la mission martienne Tianwen-3 prévue dans quelques annés, mais il serait très étonnant qu’il n’en fasse pas partie. La présentation de cette dernière en 2021 suggérait la présence d’un tel engin, c’est sûrement celui-ci.

Source : Acta Astronautica via ScienceDirect

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *