La Chine présente un plan quinquennal pour devenir un centre mondial de la robotique

La Chine présente un plan quinquennal pour devenir un centre mondial de la robotique

La Chine a dévoilé un plan quinquennal visant à concrétiser son ambition : devenir un pôle d’innovation mondial dans le domaine de la robotique d’ici 2025. Elle espère y parvenir en se concentrant sur l’amélioration de composants clés tels que les servomoteurs et les panneaux de commande.

En publiant sa feuille de route quinquennale, le ministère chinois de l’industrie et des technologies de l’information a indiqué mardi que le revenu d’exploitation de l’industrie robotique du pays devrait augmenter de 20 % en moyenne entre 2021 et 2025.

publicité

Ce secteur s’est développé à un taux de croissance annuel moyen de 15% entre 2016 et 2020, le revenu d’exploitation ayant dépassé 100 milliards de yuans (15,69 milliards de dollars) pour la première fois l’année dernière.

La densité des robots de fabrication en Chine a atteint l’an dernier 246 unités pour 10 000 personnes, soit près du double de la moyenne mondiale, selon le ministère. Ce paramètre est utilisé pour mesurer le niveau d’automatisation d’un pays.

Wang Weiming, porte-parole du ministère de l’industrie et des technologies de l’information, est cité dans un rapport du journal d’État China Daily.

Des efforts concertés seront déployés pour réaliser des percées dans les composants de base des robots, tels que les réducteurs de vitesse, les servomoteurs et les commandes, qui sont considérés comme les éléments de base des machines automatisées, a déclaré Wang.

“L’objectif est que, d’ici 2025, les performances et la fiabilité de ces composants fabriqués en Chine puissent atteindre le niveau des produits étrangers avancés”, a-t-il déclaré.

Le gouvernement chinois s’attend à ce que les robots haut de gamme soient adoptés dans davantage de secteurs, notamment l’automobile, l’aérospatiale, les chemins de fer, la logistique et l’exploitation minière.

Citant des chiffres du Bureau national des statistiques, le rapport indique que la production cumulée de robots industriels en Chine a atteint 330 000 unités au cours des 11 premiers mois de cette année, soit une croissance de 49 % en glissement annuel.

Selon le 2021 World Robot Report, la densité mondiale de robots industriels a atteint une moyenne de 126 robots pour 10 000 employés l’année dernière. Ce chiffre était de 66 unités en 2015. Les trois pays les plus automatisés se trouvaient en Asie-Pacifique : la Corée du Sud avec 932 unités pour 10 000 employés, Singapour avec 605 unités, et le Japon avec 390 unités. L’Allemagne était en quatrième position, suivie de la Suède en cinquième position. La France ne décroche que la 16e place du classement, avec 194 robots industriels pour 10 000 employés.

L’Asie/Australie a enregistré la densité moyenne de robots la plus élevée par région, avec 134 unités, tandis que l’Europe a enregistré 123 unités et le continent américain 111 unités.

Le rapport souligne que la croissance de la densité des robots en Chine est “la plus dynamique” au monde, alimentée par une augmentation significative des installations. Le taux de densité du pays était de seulement 49 unités en 2015, contre 246 unités l’année dernière. La Chine se classe actuellement au neuvième rang en matière de densité de robots, alors qu’elle était 25e en 2015.

Le Japon est le plus grand fabricant de robots industriels au monde, fournissant 45 % de l’offre mondiale de robots. Le pays a enregistré une capacité de production de 174 000 unités l’année dernière.

Source : “ZDNet.com”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *