La 5G a la tête dans le cloud : une meilleure visibilité pour s’y préparer

Spread the love
La 5G a la tête dans le cloud : une meilleure visibilité pour s’y préparer

Alors qu’en France un moratoire est demandé par certains élus quant au déploiement de la 5G sur le territoire, les fournisseurs de services de communication (CSP) le planifient déjà. Pour cela, ils se tournent de plus en plus vers les environnements cloud et les datacenters définis par logiciel (SDDC) afin de réduire les dépenses d’investissement et accroître la flexibilité et la vitesse de service. Dans le même temps, la 5G entraînera, elle aussi, des changements importants dans les architectures cloud, puisque les problèmes de latence et d’interruption de service repousseront les fonctions de traitement des données critiques vers la périphérie du réseau. Forbes estime en effet que « la 5G fera de l’informatique en périphérie un élément architectural essentiel du cloud computing et favorisera la création de nombreuses nouvelles applications et de nouveaux appareils ».

Ces innovations sont susceptibles de poursuivre, dans un premier temps, des objectifs particuliers permettant de rentabiliser le plus rapidement possible les investissements, notamment grâce à des services tels que les jeux virtuels, les réseaux énergétiques intelligents, les véhicules autonomes, les services de télésanté, la fabrication robotisée ainsi que les villes et maisons intelligentes. 

publicité

Ainsi, les CSP peuvent recourir à l’informatique mobile en périphérie pour mettre en place ces services ciblés, en adaptant la configuration de l’infrastructure aux besoins de secteurs verticaux spécifiques. Pour que cela fonctionne, il est essentiel que les CSP s’associent avec les fournisseurs de services cloud pour accélérer cette transition vers les points d’accès 5G.

Fournir la 5G en périphérie

Pour que ce scénario complexe se réalise, les fournisseurs tels que AWS, Microsoft Azure, Google et Oracle doivent s’associer aux CSP pour créer des architectures en périphérie basées sur le cloud.

Les fournisseurs de services cloud commencent déjà à proposer et à commercialiser des architectures cloud publiques établies, en les rapprochant de la périphérie dans les locaux des CSP. Cela permet à ces derniers de proposer ces services 5G avec une latence plus faible et un débit plus important.

De plus, les fournisseurs doivent aussi intégrer des technologies de conteneurs qui offrent les nombreuses fonctionnalités d’une machine virtuelle, mais sans tous ses inconvénients. 

En effet, la conception de conteneurs rapides et sûrs est idéale, compte tenu des limitations de puissance et d’espace qui existeront en périphérie. Cependant, il est indéniable que si ces évolutions contribuent à accélérer la 5G en périphérie, elles compliquent aussi considérablement la fourniture d’une expérience utilisateur optimale.

Une visibilité globale

À mesure que les différents acteurs se lancent dans la 5G et développent les services en périphérie, une évolution comparable vers une visibilité globale devrait se produire pour soutenir cet environnement hybride et multicloud de plus en plus complexe.

À terme, les CSP auront besoin d’une visibilité multifonctionnelle, très précise et en temps réel sur toutes les couches du réseau pour en garantir les performances. Dans l’idéal, ils chercheront une solution offrant une plateforme unique et intégrée qui fonctionne sur n’importe quel réseau traditionnel ou dans le cloud.

Pour acquérir cette visibilité, les fournisseurs de services doivent faire en sorte de valoriser le trafic IP en le transformant en données intelligentes. Ces dernières sont des métadonnées prêtes pour l’analyse, recueillies et optimisées à partir des flux de trafic en temps réel.

Elles peuvent offrir aux fournisseurs une visibilité globale et en temps réel sur leur réseau, leurs services, leurs technologies ainsi qu’une compréhension claire de leurs abonnés.

Les données intelligentes, et la visibilité qui en résulte, sont la clé qui permet de prendre des décisions éclairées à la fois intelligentes et rentables. En effet, le voyage vers la 5G et le cloud promet d’être long et il est nécessaire de tirer parti des avantages qu’il procure afin d’en tirer le meilleur parti.

Pour cela, les fournisseurs de services de communication et de cloud doivent travailler main dans la main afin d’offrir une visibilité complète et en temps réel du réseau. Grâce à cette collaboration, les avantages liés à la 5G pourront être pérennisés et utiles à l’entreprise.

Leave a Reply