Journées du patrimoine : vingt explorations auxquelles vous n’aviez peut-être pas pensé – Le Figaro

Spread the love

Annulées dans plusieurs villes majeures (Lille, Bordeaux, Ajaccio), perturbées par des mesures sanitaires fortes, les Journées européennes du patrimoine ont tout de même maintenu l’offre pléthorique et variée qu’on leur connaît. Partout dans l’hexagone, châteaux, abbayes, églises, ou institutions publiques ouvrent leurs portes au public. Exceptionnelles, ces deux journées offrent aussi l’occasion de découvrir des lieux inattendus à travers des visites guidées ou des animations ludiques.

Visite du site archéologique de la Louëtrie à Nantes

Dans le cadre du Forum autour du projet urbain de Doulon Gohards, les archéologues de Nantes Métropole proposent une découverte du site archéologique de la Louëtrie, ferme gauloise des Ie et IIe siècles avant J.-C. par le service de recherches archéologiques de la Direction du Patrimoine et de l’archéologie. Le site sera à découvrir sans réservation le dimanche 20 septembre de 14h à 18. Petit conseil, venir un bon quart d’heure en avance ne serait pas du luxe.

Site archéologique de la Louëtrie Rue de la Papotière (44). Dimanche 20 septembre à 14h et 18h.

Visite du château familial d’Hervé Bazin

La demeure familiale de l’écrivain Hervé Bazin s’élève non loin d’Angers, en Anjou. Lieu d’une enfance conflictuelle, le château du Patys a servi de cadre à l’intrigue de Vipère au poing. Propriété de Jean-Christophe Garnier depuis 2018, le château a été transformé en un musée dédié à la mémoire d’Hervé Bazin.

Château Patys , Route de Vern, Marans (49). Tel : 02 41 26 47 49, vendredi 18, samedi 19 et dimanche 20 septembre, de 10h à 12h et de 14h à 18h. Entrée payante.

Habitations troglodytiques de La Dronière

Le visiteur pourra découvrir cette ancienne habitation troglodytique avec ses cheminées, son four à pain et sa cuve pour laver le linge. La journée est organisée et animée par l’ALSP (Association Lorienne de Sauvegarde du Patrimoine) pour une visite gratuite, guidée et commentée par les propriétaires. Rendez-vous le dimanche 20 septembre à 10h30 ou à 14h00 pour découvrir ce site gorgé d’histoires.

Habitations troglodytiques la Dronière – Hameau De La Dronière -Louerre 49700 Tuffalun. Dimanche 20 septembre à 10h30 ou 14h.

Visite du sous-marin Espadon à Saint-Nazaire

Ancien bâtiment de la Marine Nationale, l’Espadon est le premier sous-marin à avoir navigué sous les glaces de l’Arctique. En service de 1958 à 1983, il reste le seul sous-marin à flot visitable en France. Rattaché au port de Lorient, l’Espadon pouvait plonger pendant cinq à six jours. Ses missions furent variées : surveillance, dissuasion ou relevés océanographiques. Visitez tous les recoins de ce submersible de 70 mètres de long dans lequel cohabitaient plus de 60 hommes, entre la coursive principale, le poste d’écoute ou la salle des torpilles.

Sous-marin espadon, Avenue de la Forme – Écluse, Saint-Nazaire (44). Tel : 02 28 540 640. Samedi 19 et dimanche 20 septembre, de 10h à 13h et de 14h à 18h. Réservation.

L’ancien théâtre-cinéma Le Scala, à Neufchâteau Feeric Instant

L’ancien théâtre-cinéma Le Scala, à Neufchâteau

Fermé au public depuis 2018, le Scala rouvre ses portes à qui souhaiterait découvrir sa magnifique salle aménagée en théâtre à l’italienne en 1828. L’aile droite des Augustines de cet ancien couvent avait été dessinée par l’architecte Grillot, avant d’être restaurée par l’artiste déodatien Gaston Save, entre 1891 et 1893, qui en peint le décor. En attendant d’être probablement réhabilité en salle de spectacle (des travaux sont nécessaires), ce bâtiment chargé d’histoire fait l’objet de visites guidées.

Le Scala, 1 rue de la Comédie, Neufchâteau (88). Tel : 03 29 94 10 95. Samedi 19 et dimanche 20 septembre, de 14h à 18h. Sur réservation.

Balade Collective Guidée Ec(h)o à Strasbourg

Les Ensembles 2.2, en partenariat avec le 5e Lieu, invitent le visiteur à une balade collective sur la presqu’île André Malraux pour découvrir les poésies qui y sont cachées et vous révéler certains secrets de la ville de Strasbourg. EC(H)O est un parcours sonore poétique, disponible sur l’application mobile GOH. Le parcours est composé d’œuvres créées pour les lieux par les artistes Claudine Bohi et Germain Roesz, poètes, et Gaëtan Gromer, compositeur.

Passerelle Giacometti (Presqu’île André Malraux). Samedi 19 septembre de 18h à 19h.

Ligne Maginot aquatique, à Herbitzheim, dans le Bas-Rhin

Différente des habituels forts de la Ligne Maginot, la partie aquatique du dispositif de défense visait à servir de barrière naturelle à l’offensive allemande attendue. Pour compenser un déficit de fortifications, dans la région opportunément appelée “la trouée de la sarre”, sont construits des étangs artificiels inondables en trente-six heures. Ce dispositif fut le lieu d’une victoire oubliée de l’armée française face à Wehrmacht, le 14 juin. Les historiens locaux de Herbitzheim partageront leurs connaissances lors des visites.

Ligne Maginot aquatique, rue de la Sarre, Herbitzheim (67). Dimanche 20 septembre, de 14h à 18h.

Mages et humanistes, les secrets ésotériques du Vieux Lyon

Dans les pas d’Esquirol, le visiteur arpente les rues du Vieux Lyon afin de découvrir les “conspirations de lumière” qui firent de la ville un phare de l’Europe à la Renaissance. La visite nocturne propose des projections de portraits, des moments de grande histoire entremêlés d’historiettes bien moins sérieuses (faux alchimistes, sourciers filous et astrologues arnaqueurs…). Partez à la découverte de ces légendes et personnages qui dissimulaient des messages cachés et symboles dans leurs livres et dans leur langue savante. Ils se réunissaient dans le secret des cours et des traboules, chez les riches comme chez les artisans. Ils se délectaient du nectar mystérieux de la kabbale. Ils interrogeaient la magie comme la philosophie. Ils inventaient au jour le jour un humanisme qui dépasse les dogmes et les rivalités.

Place du Change. Dimanche 20 septembre à 20h. Contact organisateur : 0664870597.

L’Institut de France, à Paris Niviere David/ABACAPRESS.COM

Visite de l’Institut de France

Sur le quai de Conti, dans un bâtiment du XVIIe siècle, dont la construction a été ordonnée par Mazarin, siège l’Institut de France. Créée en 1795, l’institution regroupe cinq hauts lieux du savoir : l’Académie française, l’Académie des beaux-arts, l’Académie des sciences, l’Académie des inscriptions et des belles lettres et l’Académie des sciences morales et politiques. Grand mécène, l’Institut de France est un gardien du patrimoine et un mécène pour la recherche, qu’il soutient à travers des prix des prix, des bourses et des subventions. Le bâtiment majestueux, surnommé «Parlement du monde savant», est exceptionnellement ouvert au public. Des académiciens seront présents pour dédicacer leurs ouvrages

Institut de France. 23, quai de Conti à Paris (75). Tél.: 01 41 14 35 00. Samedi 19 et dimanche 20 septembre, de 9h à 18h. Entrée libre.

Exposition de véhicules d’époques au Palais Royal.

Une vingtaine de véhicules d’époque seront exposés dans la galerie d’Orléans, au Palais Royal. Avec cet événement, la Fédération française des véhicules d’époque (FFVE) permet au public de découvrir ou redécouvrir des symboles de la mémoire collective française. Partenaire national des Journées européennes du patrimoine, la FFVE organise une quinzaine d’expositions et de manifestations sur tout le territoire.

Domaine national du Palais Royal, 8 rue Montpensier à Paris (75). Le samedi 19 et dimanche 20 septembre, de 9h à 18h.

Parcours patrimonial industriel guidé de 4 sites de Pantin

Intitulé «Muter pour durer, plusieurs vies pour le patrimoine industriel», ce parcours vous fera découvrir quatre anciens lieux industriels aux fortunes diverses : La Folie, La Fonderie, Blast et l’ex-usine Calliat. Outre l’histoire de ces lieux, c’est le passé industriel de Pantin, de la fin du XVIII au XXe siècle, qui sera raconté par une guide-conférencière dans cette visite programmée sur 90 minutes.

La Folie, 57 rue Charles-Auray, Pantin (93). Samedi 19 septembre de 14h à 15h30 et de 17h à 18h30, dimanche 20 septembre de 14h à 15h30. Inscriptions jusqu’au 17 septembre.

Balades en bateau sur la Loire, au départ d’Orléans

Depuis sa source au mont Gerbier-de-Jonc, la Loire serpente jusqu’à l’océan Atlantique, en traversant le chef-lieu du Loiret. Une promenade en bateau permet de découvrir tour à tour le centre ancien d’Orléans, l’écluse du canal, l’ancien port datant du XIXe siècle, le front bâti de belles maisons typiques des villes ligériennes, le Pont Royal (aujourd’hui George V). Une façon de remonter l’histoire de la ville au fil de l’eau, et de découvrir une partie de la région naturelle du Val-de-Loire, inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2000.

Quai du Châtelet, Orléans (45). Tel : 02 38 24 05 05. Samedi 19 et dimanche 20 septembre de 10h à 17h30. Inscription.

La Coupole d’Helfaut, ancien bunker pendant la Seconde Guerre Mondiale. Philippe Frutier

La coupole d’Helfaut : visite guidée «entre Histoire et Nature »

Nom de code : Bauvorhaben 21. La coupole d’Helfaut est un bunker de la Seconde Guerre mondiale, construit par l’Allemagne nazie entre 1943 et 1944 pour servir de base de lancement aux fusées visant l’Angleterre. La structure la plus importante de ce complexe, construit dans une ancienne carrière de craie, est un immense dôme de béton… d’où ce nom moderne. Deux guides feront découvrir l’histoire de cette coupole et son réseau souterrain de tunnels, d’entrepôts, d’installations de lancement et de casernes. Suivra une déambulation le long du sentier de la Rivière jaune, à la découverte de la faune et la flore avoisinantes.

La Coupole, Rue André Clabaux, Wizernes (62). Tel : 03 21 12 27 27. Dimanche 20 septembre à 10h, 13h30 et 15h30.

La Citadelle des Anges à Teloché

Située à une quelques kilomètres du Mans, la Citadelle des Anges sera en ébullition du 18 au 20 septembre. «Les feuilles des arbres restent accrochées , les anges s’agrippent à la citadelle pour vous accueillir avec les dernières lueurs estivales», annoncent les organisateurs. Au programme, des visites guidées des anciens fours à chaux, dégustations de produits locaux et bios, concert de Solinca (un bassiste au «paysage musical onirique»). «Quelques rencontres contemplatives, gustatives et musicales», pour les Manceaux et les autres.

La Citadelle des Anges, Teloché (72). Tel : 07 61 44 85 84. Vendredi 18 septembre à partir de 19h30, samedi 19 septembre à partir de 14h30 et le dimanche 20 septembre à partir de 14h30.

Visite nocturne du phare de Barneville-Carteret

Construit en 1839, le phare de Barneville-Carteret (Manche) veillait sur les marins s’aventurant dans le «passage de la déroute», entre les îles Anglo-Normandes et les côtes de la Manche. Le phare est partiellement détruit par les Allemands en 1944 avant d’être restauré sur les mêmes plans après-guerre. Automatisé en 1976, il reste gardienné jusqu’en 2012. Bien qu’il soit désormais ouvert au public, le phare fonctionne toujours. Il émet six éclats toutes les 30 secondes, visibles à près de 50 kilomètres de la côte lorsque le temps est clair.

Phare de Barneville-Carteret, Rue du Sémaphore, Barneville-Carteret (50). Tel : 02 33 04 90 58. Samedi 19 septembre à 20h35 (complet) et 21h, 21h25 et 21h50.

Visite libre de la manufacture Bohin

Visiter la dernière usine d’aiguilles et d’épingles à être toujours en activité, voilà qui pique la curiosité. La Manufacture Bohin perpétue la tradition depuis 182 ans au bord de la Risle, dans l’Orne. Le public pourra découvrir les ateliers où les ouvriers fabriquent aiguilles à coudre, épingles à tête de verre et épingles de sûreté. La visite d’usine se poursuit par celle d’un musée contemporain où sont exposés des objets de petite métallurgie, des artistes d’exception, des publicités anciennes. À admirer, de nombreux ouvrages allant du patchwork à la broderie, en passant par la dentelle.

Manufacture Bohin. 1, Le Bourg, Saint-Sulpice-sur-Risle (61). Tel : 02 33 24 89 38. Samedi 19 septembre de 10h à 18h.

Visite guidée du Centre hospitalier des Pyrénées Les journées européennes du Patrimoine

Patrimoine vu du ciel, à l’aéroclub de Semur-en-Auxois

Prendre de la hauteur. Voilà ce que propose depuis une douzaine d’années l’aéro-club de Semur-en-Auxois, au cœur de la Bourgogne, lors des Journées du patrimoine. Pendant deux jours, les participants pourront découvrir le patrimoine local en survolant la région. Tous les passagers sont les bienvenus, des habitués des airs aux personnes désirant effectuer leur baptême de l’air. Plusieurs plans de vol seront possibles : des boucles Semur-Alésia-Abbaye de Fontenay, des circuits «château», ou la découverte du patrimoine naturel avec un survol des lacs du Morvan, des forêts et pâturages…

Aérodrome, Semur-en-Auxois (21). Tel : 03 80 97 17 61. Samedi 19 et dimanche 20 septembre de 9h à 19h.

Visite commentée de la Chaume aux Sables-d’Olonne

Considéré comme l’un des plus importants quartiers maritimes des Sables, la Chaume a vu naître des générations de marins qui n’ont eu de cesse de suivre le sillage de leurs aînés. À travers une visite des principaux lieux, l’occasion sera donnée de retracer les parcours de ces marins anonymes depuis le siècle de Louis XIV jusqu’aux années 1960 en insistant sur leurs savoirs et leur transmission.

La Chaume. Le 19 et 20 septembre à 11h. Contact : 02 51 23 16 00

Visite théâtralisée de la ville de Foix

Une visite guidée historique et insolite en compagnie d’un personnage de fiction, «mademoiselle Eugénie», institutrice à Foix en 1913. Cette jeune femme en costume d’époque, passionnée d’histoires romanesques, présente la ville de façon décalée, passant devant les différents monuments et évoquant leurs petites histoires secrètes. Venez découvrir sous un autre point de vue cette ville d’Occitanie qui conserve encore aujourd’hui son caractère médiéval.

Rue Delcassé Office de Tourisme de Foix. Samedi 19 septembre à 21h. Tarifs: Adulte 8€, enfants -16 ans 5€, gratuit – 6 ans, nombre de places limitées en fonction des changements dus aux conditions sanitaires (COVID) mises en place le jour de la visite.

Visite guidée du Centre hospitalier des Pyrénées, à Pau

Le centre hospitalier des Pyrénées palois propose une visite guidée de son site sous l’angle historique et architectural. La découverte de ce lieu habituellement fermé au public permet de remonter aux origines des lieux. Créé en 1865, l’Asile Saint-Luc se dote de maisons particulières dans les années 1880. Appelées maisons de santé, elles accueillent les pensionnaires les plus fortunés. Assurée par un guide conférencier, la visite présente la richesse de ce site remarquable.

Centre hospitalier des Pyrénées. 29, avenue du Général Leclerc (64). Tél : 05 59 80 90 11. Mail : cecile.sfali@chpyr.fr. Samedi 19 septembre, de 9h à 17h. Sur inscription.

À VOIR AUSSI – Règles sanitaires, annulations, réservations: le guide pratique de l’édition 2020 des Journées du patrimoine

Leave a Reply