Jonathann Daval condamné à 25 ans de réclusion : “Une peine juste”, affirme son avocat à franceinfo – franceinfo

Spread the love

“Nous considérons que c’était la peine qui était juste”, a déclaré dimanche 22 novembre sur franceinfo Maître Randall Schwerdorffer, avocat de la défense. Son client, Jonathann Daval, a été condamné à 25 ans de réclusion criminelle par la cour d’assises de la Haute-Saône pour le meurtre de sa compagne Alexia. Il ne fera pas appel de cette décision.

franceinfo : Vous avez annoncé dès samedi que votre client ne comptait pas interjeter appel, pourquoi ?

Randall Schwerdorffer : Il accepte la décision, parce qu’il a assisté à un procès qui a duré six jours, qui a été le plus possible partial et équitable. J’aurais trouvé que la perpétuité était totalement excessive, 30 ans totalement inappropriés. Sur la peine qui a été prononcée, si je l’accepte, c’est que nous considérons – toute l’équipe de la défense, Jonathann Daval et sa famille – que c’était la peine qui était juste. Dans ce dossier-là, on le savait, on avait un risque que la peine de perpétuité soit prononcée, en raison de l’impact médiatique hors normes de cette affaire. On surveillait aussi les réseaux sociaux et on voyait très bien la tendance populaire à l’encontre de Jonathann Daval. Les gens avaient déjà jugé, pour beaucoup, Jonathann Daval, avant qu’il comparaisse devant une cour d’assises.

Est-ce que vous savez, avec le système judiciaire que l’on connaît, combien de temps Jonathann Daval va rester en détention ?

Il y a des possibilités pour demander des réductions de la période de sûreté. On fera le maximum pour Jonathann Daval, pour le faire sortir dans les meilleures conditions. Mais attention, il ne faut pas qu’on s’imagine qu’il ne va pas rester incarcéré de longues années. Il va faire de très longues années en prison. Sur une peine comme celle-ci, on peut se projeter. Sur une peine comme la perpétuité ou 30 ans, c’est très difficile. Cela change beaucoup de choses, 25 ans, en termes de possibilités d’aménagement de peine et d’évolution par rapport à une personne qui a l’âge de Jonathann Daval. Il peut encore se projeter dans l’avenir. Il aura encore un avenir.

Estimez-vous qu’il s’est totalement livré lors de ces audiences ?

Beaucoup de gens ont sous-estimé la difficulté de verbaliser de Jonathann Daval, de trouver les mots justes, lorsqu’on sait que c’est une personnalité obsessionnelle, il a eu de nombreux toc. On constate qu’il a de très grandes difficultés à s’exprimer en toute liberté. Cela ne veut pas dire qu’il cache des choses. Il a parfaitement conscience de ce qui s’est passé le 27 octobre 2017. C’est pour ça qu’il a pris cette attitude et c’est pour cela qu’il est dans la résignation. Il ne connaissait pas ce troisième visage, celui de l’homme violent. Il ne savait même pas qu’il pouvait être violent jusqu’à ce qu’il l’ait été. C’est peut-être cela aussi la difficulté et la problématique. Lorsque vous avez ce type de personnalité, introverti, qui encaisse tout, qui ne réagit pas, le jour où ils réagissent, ils surréagissent.

Leave a Reply