La réalité virtuelle perd une de ses principales chevilles ouvrières et un de ses meilleurs promoteurs : John Carmack, le papa de Doom, a récemment lâché son poste de directeur technique chez Oculus, qu’il occupait depuis 2013. Il demeure toutefois consultant chez le constructeur de casques VR, propriété de Facebook. Mais s’il conserve sa « voix » dans les développements actuels et à venir d’Oculus, il va désormais consacrer la plus grande partie de ses talents à l’intelligence artificielle.

CC BY 2.0

Carmack explique que sa nouvelle activité de recherche n’est pas liée à Facebook, néanmoins il reste un employé du réseau social. Son travail concernant la réalité virtuelle lui a d’ailleurs valu un trophée VR Awards, reconnaissant au cofondateur d’iD Software sa contribution à la technologie et son impact dans l’industrie.

Pendant la remise de la récompense, John Carmack a déclaré dans une vidéo que ce trophée était « prématuré » : le rythme auquel avance le développement de la réalité virtuelle ne le satisfait pas. « Quand je suis plongé dans la VR, j’y vois toute la magie, mais mon cerveau est toujours en train de penser aux post-it géants collés au-dessus de la pile des choses à faire, ce qui me rappelle que le travail est loin d’être terminé ».

Après des débuts en fanfare, la réalité virtuelle a peu à peu perdu de son attrait. Plusieurs constructeurs sont toujours engagés dans cette technologie, à commencer par Oculus bien sûr, mais aussi HTC (avec les casques Vive) et Valve, qui a même annoncé un nouvel épisode de Half-Life en VR. De son côté, Apple concentre son énergie sur la réalité augmentée, avec un casque qui pourrait débouler en 2022.

Advertisements
Spread the love

Leave a Reply