#Jetravaillechezmoi : « Hier c’était gym, aujourd’hui yoga, demain qui sait ? »

Spread the love
#Jetravaillechezmoi : « Hier c'était gym, aujourd'hui yoga, demain qui sait ? »

“Et un et deux et trois et quatre !”. En cette période de confinement, nombreuses sont les personnes à souffrir du manque d’activité sportives, qu’elles soient en télétravail, en chômage partiel ou technique ou sans activité. “Deuxième jour de confinement et clairement besoin de me dégourdir les jambes après des heures immobile face à l’écran”, résume ainsi Sophie S., confinée depuis deux jours à Aurillac.

A l’aise dans ses chaussettes, moins à son domicile, cette dernière a finalement trouvé la parade à cette période d’inactivité forcée. “Je regarde les cours de yoga, pilates et gym disponible en ligne, et je décide de tester celui de Swedish Fit France. Chaque jour à présent ils mettent en ligne des cours de leur planning sur leur page Facebook”, explique-t-elle. De quoi mettre du baume au cœur et des crampes au jambes durant ces jours agités et insolites de notre histoire.

Pour autant, celle-ci essaie de faire dans la continuité pour rester dans une forme de normalité plus agréable à vivre. “Mon choix se porte sur un cours standard de gym suédoise que j’ai l’habitude de faire dans leur salle”, indique-t-elle. “L’échauffement et le cours sont aussi intense qu’en vrai, mais dure 20 minutes de moins. Problème, on n’entend pas très bien le coach car la musique prend le dessus sur sa voix. Surement un problème de captation. Mais je pardonne !”

“Surtout que le cours en ligne est spécialement conçu pour être réalisé dans un petit espace. Et le coach donne même quelques conseils pour ne pas énerver les voisins !”, raconte-t-elle. Quant au choix de privilégier Facebook, celui-ci s’est fait assez naturellement. “L’avantage de mettre le cours sur Facebook je pense c’est qu’il n’y a pas eu d’interruption sur la vidéo ou un “trop plein” de connexion. Aucune raison valable donc d’arrêter en pleine séance !”

publicité

“C’est toujours bon pour le moral !”

Autre salle, autre ambiance dans le refuge que s’est trouvé Quentin V., salarié dans une firme bien connue de commerce en ligne. Alors que Sophie a pris d’elle-même la décision de se débrouiller pour continuer à pratiquer une activité physique, le jeune trentenaire a pour sa part eu l’opportunité de s’y mettre avec ses collègues.

“Notre boîte a mis en place tout un tas d’activité pour nous permettre de continuer à être en contact. Cela passe bien sûr par les visioconférences mais pas que !”, résume ce cadre spécialisé dans le marketing et la publicité.  “Grâce à l’application de visioconférences Zoom, ça bombarde, on a même pu se faire un apéro partagé à distance avec toute l’équipe !”, explique-t-il dans un sourire.

“Notre direction veille à ce que tout continue malgré la période compliquée. On a pu boire des verres bien sûr, mais également des cours de sport assurés par des coachs sportifs professionnels, ça rigole pas !”, résume-t-il, avant de détailler le programme des festivités.

“Hier on a eu un cours de gym, aujourd’hui c’est du yoga, demain qui sait ? Peut-être du cardio ou autre, en tout cas ce qui est sûr c’est que ça nous permet de rester en contact et c’est toujours bon pour le moral !” Morale de l’histoire : pour être à l’aise dans ses baskets, rien ne vaut le sport, qu’on soit au grand air ou confiné !

Leave a Reply