Jean Castex “cas contact” à l’isolement : quel protocole sanitaire au sommet de l’Etat ? – LCI

Spread the love
Politique

CONFINÉ – Jean Castex s’est placé à l’isolement mardi à Matignon et jusqu’à samedi après avoir été en contact avec le directeur du Tour de France Christian Prudhomme, testé positif. Face au Covid, quel est le protocole sanitaire au sommet de l’Etat ?

Le coronavirus se rapproche à nouveau du pouvoir. Jean Castex, en visite aux journées parlementaires du Modem dans les Landes, a annoncé mardi qu’il allait se faire tester après avoir été en contact prolongé, samedi après-midi, avec le directeur du Tour de France Christian Prudhomme, testé positif. 

Je suivrai le protocole élaboré par le gouvernement et les autorités de santé. Il s’applique à toutes et tous“, a ajouté le Premier ministre dans un tweet, assurant qu’il exercerait “la plénitude de ses fonctions en respectant scrupuleusement les recommandations sanitaires“. 

Selon nos informations, le Premier ministre a finalement été testé négatif dans l’après-midi. Mais il a maintenu son isolement à Matignon avant d’effectuer un second test samedi prochain. “Il se met à l’isolement“, a résumé l’entourage du chef du gouvernement, et “respectera la procédure pour les cas contacts“. Jean Castex a dû réorganiser son agenda afin de travailler depuis Matignon, où il s’isolera pendant sept jours – la nouvelle durée de quarantaine qui devrait être officialisée vendredi, après l’avis du Conseil scientifique. Gérald Darmanin pourrait également se faire tester, si le Premier ministre était testé positif dans une semaine, les deux hommes ayant récemment déjeuné ensemble, a annoncé en outre l’entourage du ministre de l’Intérieur à LCI. 

Compte tenu des circonstances, le conseil de ministre, le conseil de défense et le séminaire gouvernemental prévus mercredi seront organisés en visioconférence. 

Lire aussi

La même règle pour tous

Peu de temps auparavant, Emmanuel Macron avait confirmé que le Premier ministre allait s’appliquer le protocole sanitaire préconisé par les autorités de santé. 

Quand on a un cas, on sait très bien le protocole mis en place“, a-t-il indiqué en réponse à une question d’une journaliste de LCI. “Le contact doit lui-même définir ses cas contacts, puis avoir une phase où il s’isole et se protège. En fonction du résultat du test, il s’isole ou bien reprend une vie normale. C’est exactement cette pratique à laquelle le Premier ministre sera soumis.

Le chef de l’Etat a assuré que les règles s’appliquant au gouvernement étaient les mêmes que pour l’ensemble des Français. “Nous faisons pour nous-mêmes ce que nous demandons à nos concitoyens de faire.

Emmanuel Macron testé à plusieurs reprises

Durant la “première vague” de l’épidémie en France, en mars et avril, l’entourage du chef de l’Etat avait indiqué que ce dernier n’avait pas subi de test de dépistage, n’ayant pas eu de symptôme. A cette époque, les recommandations officielles étaient de limiter les tests aux publics prioritaires ou au cas symptomatiques, à l’instar du ministre Franck Riester, qui avait été contaminé. 

Les pratiques ont évolué à mesure que les tests se généralisaient. Emmanuel Macron a indiqué ce mardi avoir subi un test de dépistage dont il a reçu le résultat, négatif, lundi. “Pour tout vous dire, je reviens du Liban et d’Irak“, a-t-il indiqué à un étudiant qui lui posait la question. “Je suis le protocole. Donc j’ai fait mon test PCR hier, il était négatif.” Le chef de l’Etat a ajouté avoir fait le test “à chaque fois” en pareille circonstance, comme cela est recommandé “à nos concitoyens“. 

En l’état actuel, les ressortissants de retour en France en provenance d’un pays situé hors de l’espace européen , et où le virus circule activement, doivent fournir le résultat d’un test PCR datant de moins de trois jours. Si le test n’a pas pu être réalisé dans le pays de départ, il est pratiqué à l’arrivée en France. 

Les règles sanitaires au sein des ministères

Toute l’info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières informationsLes pays les plus touchés par le Covid-19

Au-delà des tests, les membres du gouvernement restent soumis à des protocoles sanitaires similaires à ceux qui régissent les administrations. Dès le mois de mars, ces règles avaient été édictées pour l’ensemble de la fonction publique et s’appliquaient aux administrations des ministères. Il était recommandé de recourir au télétravail dans la mesure du possible et d’adopter des “plans de continuité de l’activité” (PCA) afin de permettre d’assurer la continuité du service public, avec des équipes minimales sur place, dans le respect des gestes barrières et des règles de distanciation. 

Outre Franck Riester, qui s’était isolé en mars à son domicile pour poursuivre son travail, l’ex-ministre de la Justice Nicole Belloubet s’était confinée un temps en raison de symptômes, en attendant le résultat d’un test qui s’était avéré négatif. Dernière en date avant Jean Castex, Agnès Pannier-Runacher a annoncé s’être placée en quatorzaine fin août après avoir déjeuné avec une personne testé positive. Officiellement, les ministres ne font pas l’objet de tests systématiques. 

Les règles sanitaires semblent ainsi s’appliquer de la même manière au sein du gouvernement que dans la population générale. Sollicité sur la politique en matière de tests au sommet de l’Etat, notamment en cas de déplacement à l’étranger, l’Elysée n’avait pas répondu à nos questions mardi soir. 

Sur le même sujet

Et aussi

Leave a Reply