Israël va «intensifier» ses attaques contre le Hamas, selon Netanyahu – Le Figaro

Spread the love

Israël va «intensifier» ses attaques contre le Hamas, a prévenu mardi le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu après la mort de deux Israéliennes dans des tirs de roquettes depuis la bande de Gaza, enclave palestinienne sous contrôle de ce mouvement islamiste armé.

«Depuis hier (lundi), l’armée a mené des centaines d’attaques contre le Hamas et le Jihad islamique à Gaza (…) Et nous allons encore intensifier la puissance de nos attaques», a déclaré Benyamin Netanyahu dans une vidéo diffusée par ses services, ajoutant que le Hamas «allait se prendre une raclée à laquelle il ne s’attend pas».

Deux israéliennes tuées

Le Premier ministre a fait ces déclarations après la mort de deux Israéliennes, tuées dans la ville d’Ashkelon (sud) par des roquettes tirées depuis la bande de Gaza. «Nous déplorons la mort de deux Israéliennes et je vous demande de respecter les instructions sécuritaires», a ajouté M. Netanyahu, s’adressant aux Israéliens à la fin d’une réunion sécuritaire dans le sud d’Israël.

Le Hamas a indiqué avoir lancé 137 roquettes en «cinq minutes» mardi après-midi sur cette ville et celle voisine d’Ashdod, des frappes simultanées visant à déjouer le bouclier antimissiles israélien «Dôme de Fer». De son côté, l’armée israélienne a multiplié les frappes aériennes contre des positions présumées du Hamas et du Jihad Islamique dans la bande de Gaza, où 26 personnes sont mortes depuis lundi soir, dont des enfants, selon le dernier bilan du ministère local de la Santé.

«Nous avons éliminé des commandants, touché beaucoup de cibles importantes et nous avons décidé d’attaquer plus fort et d’augmenter le rythme des attaques», a affirmé M. Netanyahu, alors que la communauté internationale appelle à une désescalade.

Paris appelle à un «usage proportionné de la force »

La France a appelé ce mardi les autorités israéliennes à un «usage proportionné de la force» après les frappes israéliennes à Gaza. «Nous appelons les autorités israéliennes à un usage proportionné de la force, très clairement», a déclaré le secrétaire d’État auprès du ministre des Affaires étrangères, Jean-Baptiste Lemoyne, à l’Assemblée nationale.

Le gouvernement français avait appelé ce lundi «l’ensemble des acteurs à faire preuve de la plus grande retenue», disant craindre une «escalade de grande ampleur», une position jugée trop favorable à l’Etat hébreu par une partie de la gauche française. Il avait alors notamment condamné «les tirs de roquette depuis la bande de Gaza qui ont visé le territoire israélien».

«Après le silence c’est la honte, la honte d’une déclaration qui recherche un soit-disant équilibre, équilibre qui oublie de condamner la politique de colonisation et d’apartheid promue par le gouvernement israélien», a déclaré la députée communiste Elsa Faucillon. La députée de la France Insoumise (gauche radicale) Clémentine Autain a reproché de son côté au gouvernement de «ne pas trouver les mots pour condamner les exactions d’une armée aux ordres d’un gouvernement d’extrême droite qui vise à consolider la domination israélienne, le système d’apartheid».

Leave a Reply