Israël masse des soldats près de Gaza et peine à calmer les émeutes sur son sol – Le Figaro

Spread the love

Au quatrième jour d’un nouveau conflit sanglant en territoire palestinien, Israël a déployé ce jeudi des chars et des blindés le long de la frontière avec l’enclave palestinienne de Gaza.

Israël a déployé jeudi des chars et des blindés le long de la frontière avec l’enclave palestinienne de Gaza, au quatrième jour d’un nouveau conflit sanglant accompagné d’une éruption de violences entre juifs et arabes en territoire israélien.

Une intervention terrestre, présentée comme l’une des options par l’armée, aggraverait le conflit ayant tué depuis lundi 103 Palestiniens dont 27 enfants dans la bande de Gaza selon un dernier bilan palestinien, et sept personnes en Israël parmi lesquelles un enfant et un soldat. Les violences continuent de faire rage malgré les appels internationaux à la désescalade: des centaines de roquettes ont de nouveau été tirées vers Israël par le Hamas et d’autres groupes armés palestiniens à Gaza et l’armée a mené de nombreux raids aériens et tiré à l’artillerie sur l’enclave sous blocus israélien depuis plus de 10 ans.

Ce jeudi soir, un homme a ouvert le feu à l’arme semi-automatique sur un groupe de Juifs, blessant une personne, dans la ville israélienne de Lod, théâtre ces derniers jours de violents affrontements, selon un témoin et la police.

Tirs de roquette du Liban vers Israël

Par ailleurs, trois roquettes ont été tirées du sud du Liban vers Israël jeudi, indiquait une source militaire libanaise jeudi soir. L’origine des tirs n’était pas connue dans l’immédiat, mais deux sources proches du Hezbollah ont indiqué que ce mouvement armé libanais n’était pas impliqué dans ces tirs. L’armée israélienne a confirmé ces tirs mais affirmé que les roquettes étaient tombées en Méditerranée.

Depuis le matin, des chars et d’autres véhicules blindés se sont massés le long de la barrière séparant l’enclave du territoire israélien. «Nous sommes prêts et nous continuons à nous préparer à différents scénarios», a déclaré à l’AFP le porte-parole de l’armée, Jonathan Conricus, précisant qu’une invasion terrestre était «l’un des scénarios». «Ça prendra du temps mais nous allons restaurer la quiétude en Israël», a déclaré le premier ministre Benjamin Netanyahu, qui s’est rendu jeudi sur le site d’une batterie du bouclier antimissile «Dôme de Fer» dans le centre du pays. D’après l’armée, environ 90% des quelque 1600 roquettes lancées depuis Gaza ont été interceptées par ce système.

Appelant les compagnies aériennes à suspendre leurs vols vers Israël, le Hamas a annoncé avoir tiré une roquette d’une portée de 250 km vers le deuxième aéroport d’Israël, dans le Sud, vers lequel les autorités aéroportuaires ont détourné les vols à destination de Tel-Aviv en raison des tirs. Plusieurs compagnies ont d’ailleurs suspendu leurs vols vers Tel-Aviv.

Jeudi, à l’occasion de la fête du Fitr marquant la fin du mois de jeûne du ramadan, des dizaines de milliers de fidèles ont prié sur l’esplanade des Mosquées où ont été accrochés des photos de cadres du Hamas et des drapeaux du mouvement islamiste au pouvoir depuis 2007 à Gaza, territoire palestinien dont Israël s’est unilatéralement retiré en 2005.

Leave a Reply