Israël: à Lod, la peur et la méfiance se sont installées entre des communautés juive et arabe fracturées – Le Figaro

Spread the love

REPORTAGE – Dans cette ville qui compte trois quartiers, un juif, un arabe et un mixte, les résidents de deux mondes qui ne se croisent plus se calfeutrent chez eux.

Envoyé spécial à Lod

La peur plane sur Lod. Dans sa périphérie, un village est traumatisé par la mort d’un père et de sa fille, âgée de 16 ans, tués mardi soir par un missile tiré depuis Gaza. Son aéroport international est paralysé par la crainte d’une nouvelle salve de roquettes palestiniennes. Il est fermé depuis la veille. Et en ville, un climat de méfiance et d’angoisse s’est installé. Durant deux nuits de violentes émeutes ont fracturé les communautés juive et arabe après le meurtre d’un Arabe abattu par un civil juif d’une balle dans le dos. Affrontements avec la police et entre habitants, vandalisme, voitures calcinées et deux synagogues incendiées dont l’une entièrement. Un événement retentissant dans l’État hébreu. «Les scènes de pogrom à Lod et à travers le pays de la part d’une foule arabe assoiffée de sang, blessant des personnes, endommageant des biens et s’attaquant même à des lieux sacrés juifs, sont impardonnables», s’est indigné le président israélien, Reuven Rivlin.

Une

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 87% à découvrir.

Abonnez-vous : 1€ le premier mois

Annulable à tout moment

Déjà abonné ? Connectez-vous

Leave a Reply