iPhone : pourquoi le conflit entre Trump et la Chine porterait préjudice à Apple

Spread the love
iPhone : pourquoi le conflit entre Trump et la Chine porterait préjudice à Apple

TikTok n’est pas le seul acteur chinois dans le viseur de Donald Trump. Tencent, et son application phare en Chine, WeChat, est aussi sur la liste noire. De quoi menacer les ventes de smartphones ? C’est ce que pense l’analyste Ming-Chi Kuo, dont Mac Rumors a pu consulter une note d’analyse.

Du fait des nouvelles mesures américaines contre les acteurs économiques chinois, accusés d’être à la botte du pouvoir politique de Pékin, Apple pourrait être obligé de retirer l’application WeChat de son App Store. De quoi sérieusement plomber l’attractivité de l’iPhone sur le marché chinois.

D’après Ming-Chi Kuo, les ventes d’iPhone pourraient chuter de 25 à 30 % dans le monde du fait de cette décision. En conséquence directe, les ventes d’iPad, d’AirPods ou encore d’Apple Watch pourraient elle chuter de 15 à 25%.

publicité

WeChat revendique plus de 1,2 milliard d’utilisateurs actifs par mois

“WeChat est très important pour les utilisateurs chinois, car il intègre des fonctions de communication, de paiement, de commerce électronique, de réseaux sociaux, de lecture d’articles d’actualité. Nous pensons que cette mesure fera chuter les ventes d’iPhone sur le marché chinois. Nous estimons que les expéditions mondiales d’iPhone diminueront de 25 à 30 %. Les expéditions mondiales d’autres produits matériels d’Apple, notamment les AirPods, iPad, Apple Watch et Mac, diminueront de 15 à 25 %” note l’analyste.

L’application WeChat est très utilisée en Chine, pour faire du e-commerce par exemple. WeChat revendique plus de 1,2 milliard d’utilisateurs actifs par mois. Se passer de cette “super app” sur des smartphones est tout simplement inenvisageable. Au second trimestre 2020, la marché chinois a représenté 15 % des revenus tirés des ventes d’iPhone pour Apple.

Kuo recommande en conséquence aux investisseurs de réduire leurs participations dans les entreprises liées à la chaîne d’approvisionnement d’Apple, telles que LG Innotek et Genius Electronic Optical, en raison des risques d’une interdiction de WeChat.

Huawei également touché par la crise

Autre conséquence d’une tension internationale très vive, les menaces d’embargo adressées aux fournisseurs de Huawei l’empêcheraient rapidement de poursuivre sa production de puces maison Kirin. « À partir du 15 septembre, nos processeurs Kirin, notre fleuron, ne pourront plus être produit », a indiqué Richard Yu, le PDG de Huawei, à la presse chinoise. « Nos puces alimentées par l’IA ne peuvent pas non plus être traitées. C’est une perte énorme pour nous », a également fait savoir le dirigeant, qui semble accuser le coup.

Leave a Reply