iPad Pro 11 vs iPad Air : quelles sont les différences entre les deux tablettes ? – Numerama

Spread the love

L’iPad Pro n’est officiellement plus le seul iPad sans bouton Home. Annoncé lors de la keynote de rentrée, le nouvel iPad Air épouse le format de son aîné, sans Face ID. Mais laquelle est faite pour vous ?

Mardi 15 septembre, l’iPad Air est redevenu un iPad qui compte dans la gamme d’Apple. Après une génération 3 sans réel intérêt, Apple a redonné ses lettres de noblesse à la tablette. Comment ? En lui offrant le design bord à bord de l’iPad Pro, tout en conservant Touch ID pour alléger la facture (la technologie est intégrée au bouton d’allumage, situé sur la tranche supérieur, une première).

Dès lors, l’iPad Air et l’iPad Pro sont très proches sur plusieurs points, à commencer par l’ergonomie. Mais quand on se penche sur la fiche technique de chacun des produits, on peut voir de réelles différences, susceptibles de justifier — ou non — l’écart de prix. Aujourd’hui, l’iPad Pro 11 démarre à 899 euros quand un iPad Air est disponible à partir de 669 euros.

Apple iPad Air 4 // Source : Capture d’écran

iPad Pro 11 vs iPad Air : un design proche

L’iPad Pro n’est donc plus le seul iPad dépourvu du bouton Home, abandonné à partir de l’iPhone X pour les smartphones. L’iPad Air le rejoint dans cette catégorie et cela permet à Apple de proposer une tablette rectangulaire doté d’un écran bord à bord à la finesse inouïe. Côte à côte, il sera difficile de deviner qui est qui.

Voici leurs dimensions :

  • iPad Pro 11 : 247,6 x 178,5 x 5,9 mm (471 g) ;
  • iPad Air : 247,6 x 178,5 x 6,1 mm (458 g).

C’est davantage du côté des coloris disponibles qu’il faut se tourner pour départager les deux ardoises :

  • iPad Pro : argent et gris sidéral ;
  • iPad Air : argent, gris sidéral, or rose, bleu ciel et vert.

À noter que les deux tablettes sont équipés d’un port USB-C pour la recharge et le transfert de fichiers. Adieu l’interface Lightning dans les deux cas, ce qui n’est pas un mal.

Avantage : iPad Air, pour qui voudrait mettre un peu de couleur dans son sac. 

Apple iPad Air (4e génération) // Source : Apple

iPad Pro : l’atout 120 Hz

Sur le terrain de l’écran, élément essentiel d’une tablette, l’iPad Pro et l’iPad Air s’appuient tous les deux sur la technologie Liquid Retina (à bords arrondis), qui n’est pas de l’OLED. La déclinaison Pro enterre le Air sur un point : l’affichage 120 Hz, qui permet un confort visuel certain au point qu’on a du mal à revenir en arrière après y avoir goûté. En prime, la diagonale est légèrement supérieure (11 contre 10,9 pouces), pour une densité de pixels équivalente (264 pixels par pouce). D’autres éléments offrent un avantage à l’iPad Pro.

Le point sur les écrans :

iPad Pro iPad Air
Diagonale 11 pouces 10,9 pouces
Définition 2 388 x 1 668 pixels 2 360 x 1 640 pixels
ProMotion (120 Hz)
True Tone
Gamme de couleurs P3 P3
Écran laminé
Revêtement antireflet
Luminance 600 nits 500 nits

Avantage : iPad Pro, sachant qu’il est également disponible en 12,9 pouces. 

iPad Pro (2020) // Source : Apple

La puce magique de l’iPad Air

Sur le terrain du processeur, l’iPad Air profite, à coup sûr, de sa jeunesse. Il est équipé de la puce A14 Bionic, qu’on devrait retrouver aussi sur les futurs iPhone. C’est le premier CPU gravé à 5 nanomètres de la firme à la pomme, avec une architecture flambant neuve. En face, l’iPad Pro, plus ancien, doit se contenter de la puce A12Z avec microprocesseur M12 intégré. Lors de notre test, on a pu se rendre compte ô combien l’iPad Pro bénéficie d’une puissance phénoménale, supérieure à bien des ordinateurs portables et qu’il sera difficile à prendre en défaut pendant longtemps. En bref, que vous choisissiez l’une ou l’autre des tablettes, vous n’aurez aucun souci à vous faire au moment de faire tourner des applications — même gourmandes.

En termes d’autonomies, c’est match nul : jusqu’à 10 heures pour les deux.

Avantage : aucun, vous avez deux monstres de puissance. On dira tout de même que l’iPad Air a un processeur plus neuf.

iPad Pro (2020) // Source : Apple

L’iPad Air battu à plate couture

Sur le critère de la photographie, il n’y a pas… photo. Quand l’iPad Air recycle les uniques capteurs installés à l’avant et à l’arrière, l’iPad Pro double la mise et récupère, en prime, un LiDAR (utile pour prendre des mesures avec précision et mesurer la profondeur de champs).

Le point sur les dispositifs photographiques :

Composant iPad Pro iPad Air
Capteur 1 Grand-angle 12 Mpx (f/1.8)
Capteur 2 Ultra grand-angle 10 Mpx (f/2.4)
Capteur 3 LiDAR
Capteur selfie TrueDepth (8 Mpx, f/2.2) FaceTime HD (7 Mpx, f/2.0)

Avantage : iPad Pro, par K.O.. 

Mêmes accessoires compatibles

Apple n’a pas voulu priver l’iPad Air de certaines fonctionnalités de l’iPad Pro, notamment du côté des accessoires compatibles. On pourra donc utiliser l’Apple Pencil de deuxième génération ou encore la coque/clavier Magic Keyboard (qui transforme la tablette en PC). Le dispositif photo moins bien loti peut faire perdre quelques points sur des applications articulées autour de la réalité augmentée. Pour le multimédia, l’iPad Pro en met plein les oreilles avec ses quatre hauts-parleurs, contre un rendu simplement stéréo sur iPad Air.

Enfin, l’iPad Air et l’iPad Pro ne se déverrouille pas de la même manière : Touch ID pour le Air, Face ID pour le Pro. On n’a pas encore eu l’occasion de tester Touch ID sur le bouton de la tranche, très fin, et il faudra attendre une prise en main pour rassurer sur la rapidité. Rappelons que sur celui des MacBook, Touch ID fonctionne très bien.

Avantage : iPad Pro, pour le son et les micros. 

Crédit photo de la une : Apple

Partager sur les réseaux sociaux

<

p class=”humanoid-videos–title has-text-weight-bold has-text-blue is-size-3″>La suite en vidéo

Leave a Reply