iOS 14.5 : les apps ne pourront pas acheter le consentement de l’utilisateur

Spread the love

Après des mois de discussions sur le sujet, Apple a finalement lancé la mise à jour iOS 14.5. Celle-ci inclut une fonctionnalité redoutée par le monde de la publicité en ligne : une fonctionnalité contre le pistage publicitaire.

En substance, désormais, les applications doivent recueillir le consentement de l’utilisateur via une boite de dialogue, avant de pouvoir accéder à un identifiant appelé IDFA. Or, c’est cet identifiant qui permet un pistage des utilisateurs d’iOS entre plusieurs apps, afin d’afficher des publicités pertinentes.

Pour le moment, il est trop tôt pour mesurer l’impact de cette nouvelle mesure sur les revenus des développeurs d’apps et des réseaux publicitaires. Mais en tout cas, on peut d’attendre à ce qu’il y ait une baisse de ces revenus.

Face à cette situation, certains développeurs pourraient être tentés de proposer des récompenses aux utilisateurs qui autorisent leurs apps à accéder à l’IDFA qui permet l’affichage de publicités plus pertinentes. Mais Apple a été très réactif, en interdisant cette pratique.

Apple met à jour ses directives

Comme le rapporte le site BGR, Apple a récemment mis à jour son « Human Interface Guidelines » (des directives pour l’interface graphique des apps). Et cette nouvelle version du document interdit aux développeurs de proposer des récompenses pour recueillir le consentement de l’utilisateur.

« N’offrez pas d’incitatifs pour répondre à la demande. Vous ne pouvez pas offrir de compensation aux utilisateurs pour avoir accordé leur autorisation, et vous ne pouvez pas refuser la fonctionnalité ou le contenu ou rendre votre application inutilisable tant que les gens ne vous autorisent pas à les suivre », peut-on lire.

Apple interdit également toutes tentatives de manipulation de l’interface graphique pour obtenir le consentement de l’utilisateur. « Ne faites jamais précéder l’alerte fournie par le système d’une messagerie personnalisée qui pourrait semer la confusion ou induire en erreur les gens. Les gens tapent parfois rapidement pour ignorer les alertes sans les lire. Un écran de messagerie personnalisé qui tire parti de ces comportements pour influencer les choix entraînera le rejet par App Store Review », indique la firme de Cupertino.  

Leave a Reply