Invalides, Arc de Triomphe, Mont-Valérien… quel programme pour l’hommage rendu à Hubert Germain? – BFMTV

Après un hommage aux Invalides en octobre, le corps du dernier Compagnon de la Libération sera inhumé au Mont-Valérien ce jeudi 11 novembre.

Les hommages continuent pour le dernier Compagnon de la Libération. Hubert Germain est mort le 12 octobre à l’âge de 101 ans. Une cérémonie en son honneur, présidée par Emmanuel Macron dans la cour des Invalides, a eu lieu le 15 octobre dernier. Son inhumation fera également l’objet d’une série d’hommages ce mercredi et ce jeudi, à l’occasion des commémorations du 11 novembre.

Recueillement public

Le corps du défunt repose sous la coupole dorée de l’Hôtel des Invalides, entouré, entre autres, de Napoléon ou encore du maréchal Foch. Le public est invité, ce mercredi entre 10 heures et 19 heures, à se recueillir une dernière fois devant sa dépouille, avant son inhumation. Les visiteurs pourront également laisser un message sur des livres d’or, donnés ensuite aux archives de l’Ordre de la Libération.

“Les Français qui le souhaitent pourront ainsi venir se recueillir et lui rendre hommage, ainsi qu’à travers lui à ses 1037 Compagnons constituant, selon les mots du général de Gaulle, ‘cette chevalerie exceptionnelle créée au moment le plus grave de l’histoire de France'”, indique l’Ordre de la Libération.

Des Invalides au Mont-Valérien

Le lendemain, le 11 novembre, jour de commémoration du 103ème anniversaire de l’Armistice de 1918, la cérémonie de l’inhumation d’Hubert Germain, en présence d’Emmanuel Macron, s’étalera sur toute la journée. Le matin, son cercueil sera conduit des Invalides à l’Arc de Triomphe.

Il remontera ainsi l’avenue des Champs-Elysées dans un char blindé AMX-10 baptisé “Bir Hakeim” et escorté par la garde républicaine à cheval. Le convoi fera une pause pour un recueillement devant la statue du Général de Gaulle. Enfin, le cercueil sera placé face à la tombe du soldat inconnu.

La journée d’hommages se poursuivra au Mont-Valérien, dans les Hauts-de-Seine, le principal lieu d’exécution de résistants et d’otages en France par l’armée allemande pendant la Seconde Guerre mondiale, devenu Haut lieu de la mémoire nationale.

Ainsi, l’après-midi, des membres de l’Ordre de la Libération et des proches des Compagnons y rendront un dernier hommage à Hubert Germain. Enfin, Emmanuel Macron rentrera seul dans la crypte du mémorial de la France combattante pour le saluer.

Salomé Robles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *