Advertisements

Interdiction des déplacements non essentiels, recours à l’armée, fermeture des frontières : ce qui change à partir de mardi midi – LCI

Spread the love








Interdiction des déplacements non essentiels, recours à l’armée, fermeture des frontières : ce qui change à partir de mardi midi | LCI

































Santé

Toute L’info sur

Coronavirus : l’épidémie qui inquiète la planète

CONFINEMENT – Le président de la République a annoncé, lundi 16 mars, de nouvelles mesures pour faire face à l’épidémie de coronavirus. Interdiction des déplacements non essentiels, fermeture des frontières, recours à l’armée : voici ce qui change à partir du mardi 17 mars, à midi.

De nouvelles mesures pour faire face à l’épidémie et “ralentir la propagation du virus” sur le territoire. Lundi 16 mars à 20h, Emmanuel Macron a annoncé de nouvelles mesures modifiant encore un peu plus le quotidien des Français. Déplacements limités “au strict nécessaire”, fermeture des frontières, recours à l’armée : voici ce qui change à partir de ce mardi à partir de midi. 

Voir aussi

Restrictions des déplacements

Des déplacements limités “au strict nécessaire” dès demain midi et pour 15 jours au minimum. Emmanuel Macron, qui s’est exprimé à nouveau au sujet de l’épidémie de coronavirus, a annoncé des restrictions des allers et venues des Français : “Les déplacements seront fortement réduits, les réunions familiales ne seront plus permises. (…) Je vous demande de rester chez vous, mais aussi de garder le calme. Nous devons tous avoir le sens des responsabilités”, a martelé le chef de l’Etat. 

“Seuls doivent demeurer les trajets nécessaires pour aller faire ses courses, avec discipline, pour se soigner, pour aller travailler quand le travail à distance n’est pas possible, pour aller faire des activités physiques sans contact”, a poursuivi Emmanuel Macron en indiquant que “le gouvernement précisera les modalités” complémentaires. Toute entrave à ces règles sera “sanctionnée”, a-t-il prévenu.

L’UE et Schengen barricadés pour 30 jours

“Dès demain midi, les frontières à l’entrée de l’UE et de l’espace Schengen seront fermées”, a annoncé Emmanuel Macron, qui s’est entretenu ce lundi avec Ursula von der Leyen, Charles Michel et la chancelière allemande Angela Merkel. Ce qui signifie que tous les voyages entre l’UE et d’autres pays “seront suspendus pendant trente jours”. 

Que peuvent faire les Français qui doivent revenir d’un séjour à l’étranger ? “Ils doivent se rapprocher des consulats”, a adressé le chef de l’Etat, sans plus de précision.

L’armée apporte son concours

“Les armées apporteront leur concours pour déplacer les malades” vers les hôpitaux d’autres régions. Emmanuel Macron a annoncé la mise à disposition d’un hôpital de campagne des armées en Alsace, afin d’accueillir des patients contaminés.
Le président de la République s’est également adressé à celles et ceux qui ont continué à se réunir massivement dans les cafés, les parcs ou dans les rues : “Non seulement vous ne vous protégez pas vous (…) mais vous ne protégez pas les autres”. Et de se prêter à l’anaphore : “Nous sommes en guerre”. Selon nos informations, le président du comité scientifique était allé plus loin encore ce lundi en demandant à l’exécutif de prendre des mesures de confinement “à l’italienne”. 

En vidéo

Les mesures de confinement annoncées par Emmanuel Macron lundi soir

‘ : ‘‘ wrapper.innerHTML = content.replace(/escaped-script>/g, ‘script>’); });
]]>
Deux options ont alors été présentées à Emmanuel Macron : laisser un délai de 48 heures avant le respect des règles de confinement ou bien, plus radical, un confinement national immédiat. Le conseil scientifique recommandait, lui, la deuxième option. Emmanuel Macron en a choisi encore une autre.

Sur le même sujet

Et aussi


Advertisements

Leave a Reply