Intempéries et inondations à Agen : l’alerte rouge aurait-elle dû être déclenchée ? – LaDepeche.fr

Spread the love

l’essentiel Ce sont de véritables records de précipitations qui se sont abattus ce mercredi à Agen (Lot-et-Garonne). Dans la matinée, Météo France avait placé 32 départements en vigilance orange, dont le Lot-et-Garonne. 

Les Agenais se réveillent ce jeudi 9 septembre avec les pieds dans l’eau. Un record de précipitations s’est abattu en l’espace de quelques heures sur la préfecture du Lot-et-Garonne. 100 millimètres de pluie sont tombés en deux heures seulement, soit l’équivalent de deux mois de précipitations. Jamais la station météorologique d’Agen n’avait enregistré de telles données depuis son ouverture en 1941.

Reste à savoir comment les autorités se sont préparées à cet événement pluvieux. La veille, mercredi 8 septembre, Météo France avait placé, dès 7 heures du matin, 32 départements en alerte orange en raison des forts orages et précipitations prévues ce mercredi soir. Dans la foulée, la préfecture du Lot-et-Garonne a lancé l’alerte sur les réseaux sociaux à 9 heures ce mercredi.

Le centre opérationnel départemental, centre de gestion et de coordination de la crise, a quant à lui été activé en préfecture dans la soirée. Dans le département de l’Aude, qui avait été touché par des inondations particulièrement fortes en 2018, une cellule d’anticipation a été mise en place en préfecture dès le matin.

Des épisodes pluvieux et orageux parfois très localisés

Si dans le département le pire a été évité, plusieurs habitants de l’Agenais se questionnent : pourquoi le Lot-et-Garonne n’a pas fait l’objet d’une vigilance rouge ? Chez Météo France, l’organisme météorologique chargé d’évaluer les risques liés aux intempéries dans les différents départements français, le placement sous vigilance d’un territoire fait l’objet d’un protocole particulier. Le placement d’un département en vigilance rouge pour un événement météorologique quelconque est nécessaire lorsqu’une “vigilance absolue s’impose” et “que des phénomènes météorologiques dangereux d’intensité exceptionnelle sont prévus”.

Mais la couleur de la vigilance concerne surtout la situation de l’ensemble d’un département, pas des zones précises et restreintes, comme l’agglomération agenaise mercredi soir. “La vigilance fournit une cartographie des départements qui seront a priori les plus concernés par le phénomène, explique Météo France. Or, même organisés, les orages touchent généralement une zone géographique restreinte, plus petite que le département. C’est pourquoi une vigilance orange peut alors sembler, après coup, peu pertinente alors qu’un risque était bien présent et que de violents orages ont éclaté à quelques kilomètres du lieu où l’on se trouvait ou dans des zones inhabitées”. Les records de précipitations ont en effet été particulièrement localisés ce mercredi.

Dans tous les cas, Météo France conseille de se tenir régulièrement “au courant de l’évolution météorologique” et “de se conformer aux conseils ou consignes émis par les pouvoirs publics”.

Leave a Reply