Intelligence artificielle : Amazon dote Alexa d’un nouveau cerveau

Spread the love
Intelligence artificielle : Amazon dote Alexa d'un nouveau cerveau

Amazon vient d’annoncer l’enrichissement de son intelligence artificielle Alexa pour ses nouvelles enceintes connectées Echo. Ces derniers utiliseront désormais le processeur AZ1 Neural Edge développé par Amazon, qui promet vingt fois moins de puissance, un traitement de la parole multiplié par deux ainsi qu’une utilisation de la mémoire réduite de 85%.

Cette composante du processeur ainsi que les progrès de l’intelligence artificielle d’Amazon sont conçus pour rendre les enceintes connectées Echo plus réactives. Dave Limp, vice-président senior des appareils et services chez Amazon, explique ainsi que les nouveaux appareils Echo sont conçus pour faire en sorte que “les moments comptent réellement”.

Une formule de communication derrière laquelle se cachent des fonctionnalités telles que Reading Sidekick, conçu pour aider les enfants à lire, et des améliorations au niveau de la conversation visent à faire d’Alexa un membre de la famille sans avoir à toujours prononcer son nom pour l’appeler.

publicité

Un IA plus aboutie

Grâce au nouveau processeur développé par Amazon, Alexa pourra désormais :

  • Prendre des indices d’interaction et noter les erreurs, puis les relier ;
  • Apprendre en posant des questions de suivi lorsqu’une lacune dans les connaissances sur les rendements et les modes appris sera détectée ;
  • Apprendre en profondeur les analyseurs spatiaux pour comprendre les lacunes et extraire de nouveaux concepts ;
  • Développer des conversation et adaptation plus naturelles ;
  • Mettre en place un mode de suivi lors de l’interaction avec les humains.
Le vice-président et responsable scientifique d’Alexa Artificial Intelligence Rohit Prasad a noté qu’Alexa peut utiliser des indices visuels et acoustiques pour déterminer la meilleure action à entreprendre. “Ce mode de suivi naturel permet aux gens d’interagir avec Alexa à leur propre rythme”, a indiqué ce dernier.

Dans une interview, celui-ci explique que les capacités ajoutées à Alexa sont autant des avancées en matière d’IA que de technologie conversationnelle. Ces nouvelles capacités seront déployées à compter des prochains mois et ont mis plusieurs années à être développées en laboratoire. A titre d’exemple, être capable d’enseigner Alexa instantanément a pris trois à quatre ans, fait savoir le dirigeant.

En plus des modèles d’IA et du travail logiciel, les nouvelles fonctionnalités d’Alexa sont également activées par le processeur AZ1 Neural Edge d’Amazon, indique Rohit Prasad. “Le processeur de l’appareil est la clé d’une conversation rapide”, fait valoir ce dernier, tout en affirmant que ce développement est à l’avantage des utilisateurs et du respect de leur vie privée puisque les données sont stockées et supprimées localement.

Leave a Reply