Intel et TSMC, vers une externalisation de la production des processeurs 3 et 2 nm ?

Spread the love

Intel aurait pris la décision de se rapprocher de TSMC pour produire ses processeurs. Si l’information est vraie il faut s’attendre à des surprises car la dynamique de l’industrie x86 va être bousculée.

Le rapport est signé Digitimes. Il est avancé qu’Intel a signé un contrat avec le géant TSMC. Il concerne la fabrication de ses processeurs au travers d’une nouvelle finesse de gravure, le 3 nm. Autant le dire tout de suite cette information demande d’être confirmée car elle annonce de gros changements.

Il est expliqué qu’Intel prévoit d’externaliser une bonne partie de la production de ses prochains processeurs. Le rendez-vous serait fixé en 2022. Le choix n’est pas farfelu car il permettrait de résoudre un important problème. Intel rencontre des difficultés à maitriser des gravures plus fines que le 14 nm. Du coup ce rapprochement avec TSMC permettrait de se repositionner face à AMD. Le 3 nm de TSMC est comparable au 5 nm d’Intel.

Le contrat serait conséquent. Intel deviendrait le deuxième plus important client après Apple de TSMC. Cette coopération devrait également se poursuivre sur le 2 nm. Pour le moment Intel n’a pas souhaité commenter ces informations. Pat Gelsinger le nouveau PDG d’Intel a cependant déclaré il y a peu de temps que

 « la majorité des produits 2023 seront fabriqués en interne, mais la proportion de l’externalisation va encore augmenter. »

Intel et TSMC, une confirmation est nécessaire.

Feuille de route d'Intel 2021 à 2029

Feuille de route d’Intel 2021 à 2029

Le dossier n’est donc pas très clair. Il se dit que ce contrat aurait été signé en 2020 soit avant l’arrivée de Pat Gelsinger à la tête de la firme. La mise en production des processeurs Intel à 3 nm devrait se produire au second semestre 2022.

En attendant une confirmation, Intel semble adopter une stratégie autour de deux axes. La production en gros volumes de nouveaux produits serait confiée à TSMC en parallèle à une production interne plus modeste. Ce choix permettrait de réallouer des ressources en recherche et développement.

Leave a Reply