INFOGRAPHIES. Covid-19 : la France a-t-elle mieux maîtrisé la seconde vague que ses voisins européens, comme l – franceinfo

Spread the love

Avant d’annoncer les mauvaises nouvelles, lors de sa conférence de presse de jeudi 10 décembre, Jean Castex a mis un point d’honneur à saluer la baisse des contaminations observée depuis plusieurs semaines. “C’est en France que l’épidémie est aujourd’hui la mieux maîtrisée par rapport à nos voisins européens”, s’est félicité le Premier ministre. Mais cette affirmation est-elle exacte ?

Après avoir atteint un pic avec plus de 820 contaminations par jour pour un million d’habitants début novembre, la France peut en effet s’enorgueillir d’avoir divisé ce chiffre par 4,5 en seulement un mois. Une évolution qui la place clairement parmi les bons élèves du continent, mais qui n’en fait pas le meilleur d’entre eux.

La projection des courbes du nombre de cas rapporté à la population montre que c’est l’Irlande, premier pays d’Europe à avoir reconfiné sa population, qui semble avoir le mieux maîtrisé la pandémie jusqu’à présent. Dublin se distingue avec des chiffres de contamination parmi les plus bas du continent : seulement 300 cas en 24 heures dans le dernier bilan des autorités, un chiffre très loin des plus de 13 000 cas recensés en France jeudi soir.

L’Espagne, dont le gouvernement avait refusé d’imposer un second confinement à la fin du mois d’octobre, tout en instaurant un couvre-feu sur l’ensemble de son territoire de 23 heures à 6 heures du matin, compte également un nombre de contaminations, rapporté à sa population, plus faible que la France. En moyenne lissée sur sept jours, l’Espagne est descendue à 135 cas pour un million d’habitants le 10 décembre, contre 178 pour la France.

Surtout, contrairement à l’Espagne, où la baisse semble se poursuivre, le nombre de nouveaux cas en France stagne depuis le début du mois de décembre. Au point de faire craindre un réveil de la pandémie dans les prochains jours ou dans les prochaines semaines, comme l’ont alerté le Premier ministre et le ministre de la Santé jeudi soir.

La France est loin d’être le seul pays d’Europe à voir le nombre de cas stagner ou augmenter à nouveau. La pandémie semble en effet repartir dans plusieurs pays. C’est notamment le cas en Allemagne. Après avoir stagné tout au long du mois de novembre, le nombre de contaminations y repart à la hausse depuis quelques jours. Le pays a enregistré jeudi un nouveau record de plus de 600 décès en 24 heures et la chancelière Angela Merkel a appelé, mercredi, à un durcissement du confinement.

Le même redémarrage commence également à se dessiner au Royaume-Uni, en Suisse, et plus encore aux Pays-Bas. Jeudi, le secrétaire d’Etat à la Santé britannique, Matt Hancock, s’est dit “particulièrement préoccupé” par la flambée du nombre de cas à Londres et dans le sud-est de la Grande-Bretagne, et a annoncé une campagne de dépistage chez les jeunes des zones les plus touchées.

Leave a Reply