INFOGRAPHIES. Alerte au Covid en Occitanie : 3 graphiques qui expliquent pourquoi le plan blanc est déclenché – LaDepeche.fr

Spread the love

l’essentiel Plusieurs indicateurs indiquent une détérioration de la situation sanitaire dans la région, poussant les autorités à anticiper une saturation des services de réanimation.

Mercredi 4 août dans l’après-midi, les établissements de santé publics et privés d’Occitanie ont déclenché le plan blanc, à la demande de l’Agence régionale de santé. Une décision, qui permet d’augmenter les capacités de prise en charge dans les hôpitaux et cliniques, liée à une dégradation brutale et rapide des indicateurs en Occitanie selon l’ARS.

A lire aussi : Qu’est-ce que le “plan blanc”, ce dispositif d’urgence activé en Occitanie, en Corse et en région PACA ?

Nombre de patientsadmis en réanimation, circulation du virus… les chiffres sont inquiétants. Voici 3 graphiques qui montrent pourquoi les autorités sont poussées à réagir ici plus qu’ailleurs.

Un taux d’incidence au plus haut

La circulation du virus bat son plein dans la région où le variant Delta fait exploser les contaminations dans tous les départements. Le taux d’incidence est notamment à un niveau jamais atteint dans 4 départements : l’Hérault (607), les Pyrénées-Orientales (534), l’Aude (466) et la Haute-Garonne (462). Pour rappel, le taux d’incidence moyen en France est actuellement de 225.

Toutes les tranches d’âge sont concernées

Il est de notoriété publique que les jeunes sont plus touchés par la quatrième vague. Moins vaccinés et plus actifs socialement, les 20-29 ans participent massivement à la circulation du virus. Mais dans la région, les chiffres montrent clairement que toutes les tranches d’âges, y compris les personnes de plus de 70 ans, pourtant très vaccinés, voient leur taux d’incidence progresser rapidement. Or, comme l’a rappelé Jean Castex fin juillet, des millions de personnes fragiles, plus susceptibles de développer des formes graves du virus, ne sont pas encore vaccinées et pourraient à court terme venir saturer les hôpitaux.

Des services de réanimation en alerte

Le niveau d’occupation des lits en réanimation n’a pas encore atteint les seuils connus lors des trois premières vagues. Mais l’augmentation de cet indicateur, relayé ici par le site Covid Tracker, est extrêmement rapide ces derniers jours. Signe que les patients affluent dans les services de soins critiques. L’ARS Occitanie précise que la région dispose de 548 lits dans ces services et qu’ils sont remplis à 85%, avec un quart de patients hospitalisés pour une infection grave au Covid-19. D’après l’organisme, les trois-quarts des activités des services de réanimation se concentrent en Haute-Garonne, dans l’Hérault, dans l’Aude et dans les Pyrénées Orientales.

“Les patients hospitalisés sont plus jeunes que lors des précédentes vagues (30 à 50 ans), présentant le plus souvent des facteurs de risque et quasiment systématiquement non vaccinés” précise l’ARS.

Saturation des réanimations par les patients Covid19 en France et en Occitanie sur la base des capacités d’accueil de 2018 (source COVIDTRACKER)

Leave a Reply