Advertisements

INFO LCI – Affaire Griveaux : ce qu’a dit la compagne de Piotr Pavlenski en garde à vue – LCI

Spread the love








INFO LCI – Affaire Griveaux : ce qu’a dit la compagne de Piotr Pavlenski en garde à vue | LCI

































Justice

Toute L’info sur

Griveaux emporté par la divulgation d’une sextape

ONDE DE CHOC – Benjamin Griveaux a quitté précipitamment la campagne pour les municipales à Paris, après la publication de vidéos intimes à caractère sexuel. Un activiste russe, Piotr Pavlenski et sa compagne sont en garde à vue dans cette affaire qui a provoqué une onde de choc sans précédent dans la classe politique française. Suivez les derniers éléments de cette enquête.

GALIA ACKERMAN SUR PAVLENSKI

‘ : ‘‘ wrapper.innerHTML = content.replace(/escaped-script>/g, ‘script>’); });
]]>

GALIA ACKERMAN SUR PAVLENSKI

‘ : ‘‘ wrapper.innerHTML = content.replace(/escaped-script>/g, ‘script>’); });
]]>

LA TRADUCTRICE DE PAVLENSKI SUR LCI

Pavlenski a-t-il bénéficié de complicité ? Pour Galia Ackerman, historienne et traductrice du livre de Piotr Pavlenski, une chose est sure : Piotr Pavlenski “ne connait pas le français et a peu de connaissances en informatique”, indique-t-elle sur LCI. Selon elle, “ce n’est pas lui qui a créé le site, ce n’est pas lui qui a écrit les textes”. 

LE BÂTONNIER S’EXPRIME 

ALEXANDRA DE TADDEO PLUS PROLIXE

La compagne de Piotr Pavlenski, Alexandra De Taddeo, aurait elle, selon les informations de LCI/TF1, été plus prolixe face aux enquêteurs. La jeune femme de 29 ans aurait reconnu une partie des faits qui lui sont aujourd’hui reprochés. Elle aurait dit avoir été destinataire des vidéos de Benjamin Griveaux mais elle nierait les avoir mises en ligne ou avoir participé à leur mise en ligne. L’étudiante en droit clamerait ainsi depuis plusieurs heures son innocence. 

L’appartement d’Alexandra De Taddeo, dans le 16e arrondissement, a été perquisitionné dimanche. 

PAVLENSKI GARDE LE SILENCE EN GARDE À VUE

Selon les informations de LCI/ TF1, Piotr Pavlenski aurait pendant sa garde à vue refusé tous les avocats qui lui ont été proposés. Il ne souhaiterait avoir comme défenseur que Juan Branco. Il aurait également refusé la perquisition de son logement. 

NDIAYE : “PAVLENSKI A SANS DOUTE ÉTÉ AIDÉ”

L’artiste russe Piotr Pavlenski, qui a revendiqué la mise en ligne de vidéos intimes qui ont poussé Benjamin Griveaux à renoncer à briguer la mairie de Paris, “a sans doute été aidé”, a estimé lundi la porte-parole du gouvernement.

Interrogée sur LCI pour savoir si cette affaire relevait d’une manipulation politique plus importante, Sibeth Ndiaye a répondu que “c’est un peu tôt pour le dire parce que l’enquête ne fait que démarrer” et qu'”il faut laisser du temps à l’enquête pour se dérouler”.

“Moi je ne veux pas verser dans le complotisme. Néanmoins, je remarque qu’il y a quand même une certaine forme de technicité pour mettre en oeuvre tout cela”, a déclaré la représentante du gouvernement, en évoquant “le fait de construire un site Internet, le fait d’écrire en français parfaitement alors que manifestement, Piotr Pavlenski parle certes français, mais avec quelques difficultés”. 

“Donc il a sans doute été aidé, je ne suis pas sûr que ce soit le personnage central de cette affaire”, a-t-elle conclu.

CÉDRIC O VEUT RÉTABLIR ‘LA PEUR DU GENDARME’  SUR INTERNET

Il faut “rétablir la peur du gendarme” sur  internet, en permettant notamment à la justice et à la police d’intervenir plus  rapidement en cas de violation de la loi en ligne, a estimé lundi le secrétaire  d’Etat au numérique Cédric O, après l’affaire Griveaux.

   “Il y a en ligne une quasi-impunité” a regretté Cédric O sur France Info,  qui l’interrogeait sur les leçons à tirer du retrait de Benjamin Griveaux de la  course à la mairie de Paris à la suite de la diffusion de vidéos intimes.   “Aujourd’hui, on considère communément que ce qui est en ligne c’est moins  grave que ce qui est commis dans la vraie vie. Il faut inverser la logique”, a  déclaré le secrétaire d’Etat.

GARDES À VUE

Les gardes à vue de Piotr Pavlenski et sa compagne se poursuivent ce lundi matin. Les précisions de notre journaliste. 

‘ : ‘‘ wrapper.innerHTML = content.replace(/escaped-script>/g, ‘script>’); });
]]>

JUAN BRANCO

L’avocat et militant se considère toujours comme désigné pour assuré la défense de Piotr Pavlenski malgré la décision du Parquet et a déclaré avoir rendez-vous avec le batonnier dans la matinée pour y voir plus clair. 

“Cela fait 36h qu’il est au cachot et il n’a pas eu le droit de voir ou de parler à un avocat”, a dénoncé Juan Branco à propos de la situation de l’activiste russe. “Tout prévenu à le droit à l’assistance d’un avocat dès la première heure de sa garde à vue”, a-t-il ajouté.

JUAN BRANCO

Suite à la diffusion d’une vidéo de Juan Branco où il déclare à propos de la diffusion des vidéos “ce qu’on a fait, on l’a fait sans haine”, l’avocat s’est justifié en disant l’avoir seulement “accompagné en tant que conseil, en tant qu’avocat”.

Il maintient donc qu’il n’a pas participé à l’acte, assurant que Piotr Pavlenski “a agit seul, où seulement agit avec la personne qui lui a donné ces informations”. Il n’a par ailleurs pas voulu confirmé l’identité de la destinatrice des vidéos de Benjamin Griveaux. 

JUAN BRANCO

Juan Branco a confirmé avoir entendu Piotr Pavlenski affirmer qu’il avait des dossiers sur d’autres personnalités politiques. “Il a parlé d’autres vidéos, et a dit qu’il allait faire d’autres révélations, et quelques heures après, il a été arrêté sur une affaire prétexte”, a-t-il déclaré toujours sur BFMTV en assurant que la rixe du 31 décembre était une excuse pour mettre l’activiste russe en garde à vue.

JUAN BRANCO

Sur BFMTV, l’avocat et militant Gilet Jaune Juan Branco est revenu sur l’affaire Griveaux. Il a expliqué ainsi ne pas avoir voulu défendre l’artiste Piotr Pavlenski concernant la rixe du 31 décembre, mais avoir été désigné par ce dernier concernant l’affaire Griveaux, avant d’en être empêché par le Parquet.

“On est face à une configuration historique, le Parquet s’est opposé à ma désignation [en tant qu’avocat de Piotr Pavlenski] ce qui est extrêmement rare, car je suis cité au dossier”, assure Juan Branco. “C’est un scandale qu’un homme ne puisse pas choisir sa défense parce qu’il a attaqué un pilier de la Macronie”, a-t-il encore accusé.

PROTECTION POLICIÈRE 

Sibeth Ndiaye, porte-parole du gouvernement, confirme sur l’antenne de LCI que Benjamin Griveaux et son épouse bénéficient d’une protection policière. 

“Lui et son épouse ont été menacés et, à ce titre, bénéficient d’une protection policière.”

RÉCIT

Retour en vidéo sur les 48 heures où la campagne et la carrière politique de Benjamin Griveaux ont implosé.

‘ : ‘‘ wrapper.innerHTML = content.replace(/escaped-script>/g, ‘script>’); });
]]>

PIÈGE ?

Benjamin Griveaux a-t-il été piégé ? Quelques éléments de réponses.

‘ : ‘‘ wrapper.innerHTML = content.replace(/escaped-script>/g, ‘script>’); });
]]>
Urgent

GARDES À VUE

Les gardes à vue de Piotr Pavlenski et de sa compagne ont été prolongées ce dimanche soir, indique le Parquet de Paris.

COUP D’ÉCLAT ? COMPLOT ? RÈGLEMENT DE COMPTES ?

Affaire Griveaux : le coup d’éclat d’un activiste seul ou un complot de plus grande ampleur ?

EXPLICATIONS

Benjamin Griveaux victime d’un “kompromat” ? Une technique de discrédit venue de Russie

JUAN BRANCO SE RETIRE

L’avocat Juan Branco indique depuis le siège de la police judiciaire que le parquet s’est opposé au fait qu’il puisse défendre Piotr Pavlenski.  Selon lui, “Le Parquet a estimé qu’une collusion était possible” entre Pavlenski, sa compagne et lui. “Je suis indigné, c’était un honneur de défendre des personnes vilipendées et en grande difficulté”, a-t-il déclaré. 

GARDE A VUE 

Piotr Pavlenski a été placé en garde à vue dimanche en début d’après-midi des chefs d'”atteinte à l’intimité de la vie privée” et “diffusion sans l’accord de la personne d’images à caractère sexuel”, dans le cadre de l’enquête ouverte à la suite de la plainte déposée par Benjamin Griveaux, annonce le Parquet de Paris. 

Sa garde à vue pour des violences commises le 31 décembre a été suspendue, précise le Parquet. Cette levée de garde à vue a été faite, pour permettre de l’interroger sur l’affaire des vidéos, dont il a revendiqué être à l’origine de la publication. Au total, il ne peut pas rester plus de 48h en garde à vue, soit jusqu’à lundi après-midi.

QUESTIONS 

Après ces révélations et la publication des vidéos, Piotr Pavlenski peut-il être expulsé de France ? 

“Qu’on le foute dehors !”, réclame un député : Piotr Pavlenski peut-il être expulsé de France ?

RICHARD MALKA, AVOCAT DE BENJAMIN GRIVEAUX 

Richard Malka en est certain : Pavlenski n’a pas agi seul, dans cette affaire. 

VIDÉO – “Je ne crois pas du tout que Pavlenski ait agi seul”, tonne Richard Malka, l’avocat de Benjamin Griveaux, sur LCI

GARDE À VUE

La compagne de Piotr Pavlenski a été placée en garde à vue dimanche, indique le Parquet de Paris. Selon le parquet de Paris, elle a été placée en garde à vue pour “atteinte à l’intimité de la vie privée” et “diffusion sans l’accord de la personne d’images à caractère sexuel”, dans le cadre de l’enquête ouverte samedi à la suite du dépôt de plainte de Benjamin Griveaux. Piotr Pavlenski a lui été placé en garde à vue samedi après-midi dans le cadre d’une autre affaire.

Qui a fait tomber Benjamin Griveaux ? L’ex ministre – encore favori pour remporter la mairie de Paris il y a quelques mois – a brutalement quitté la campagne, emporté par la publication de vidéos à caractère sexuel diffusées sur internet. “Cette décision me coûte mais mes priorités sont très claires. C’est d’abord ma famille”, a justifié Benjamin Griveaux dans une déclaration diffusée vendredi 14 février en début de matinée. Depuis, l’affaire – qui a dynamité la campagne de LaREM pour les municipales à Paris, et propulsé Agnès Buzyn en tête de liste – a pris un tournant judiciaire au centre duquel apparaît un activiste russe habitué aux coups d’éclat : Piotr Pavlenski, 35 ans, réfugié politique en France depuis deux ans.
Si ses performances en Russie visaient à dénoncer l’Etat policier, en France, Pavlenski a justifié d’avoir publié ces vidéos pour, dit-il,  s’attaquer à “l’hypocrisie qui est devenue la  norme”. Mais l’affaire Griveaux n’est-elle vraiment que le fait de Pavlenski ? Quelques heures après le dépôt de plainte de Benjamin Griveaux, le militant russe a été interpellé ainsi que sa compagne qui pourrait avoir été la destinataire des vidéos attribuées à Benjamin Griveaux. 

Comment ont-ils obtenu ces images ? Ont-ils bénéficié de complicité ? S’agit-il d’un acte de déstabilisation individuel ou un complot politique minutieusement préparé ? L’enquête a été ouverte pour “atteinte à l’intimité de la vie privée” et “diffusion sans l’accord de la personne d’images à caractère sexuel”. Elle ne fait que commencer.  

Suivez les derniers développements de l’affaire Griveaux dans le direct ci-dessus. Si vous n’arrivez pas à lire ce live, cliquez ici. 

Sur le même sujet

Et aussi


Advertisements

Leave a Reply