Advertisements

Incendies en Australie. Les feux auraient tué au moins 500 millions d’animaux – Ouest-France

Spread the love

Près de 500 millions de mammifères, oiseaux, et reptiles auraient déjà péri dans les incendies qui ravagent le sud-est du pays, depuis septembre. Une catastrophe sans précédent.

Un kangourou comme paralysé face aux feux de brousse, près de la ville de Nowra, en Nouvelle-Galles du Sud. | SAEED KHAN/AFP

  • Un kangourou comme paralysé face aux feux de brousse, près de la ville de Nowra, en Nouvelle-Galles du Sud.
    Un kangourou comme paralysé face aux feux de brousse, près de la ville de Nowra, en Nouvelle-Galles du Sud. | SAEED KHAN/AFP
Dans le sud de l’Australie en proie aux flammes, vingt-trois personnes ont péri, des dizaines sont portées disparues, depuis début septembre. Les hommes souffrent comme jamais. Les animaux aussi.

480 millions de mammifères ont été déjà tués

Des images de kangourous comme paralysés à proximité des flammes, d’opossums et de wombats brûlés, de sauvetages in extremis, ont fait le tour du monde, via les réseaux sociaux. Le film d’un koala assoiffé, venu réclamer de l’eau à la gourde à une bande de cyclistes, près d’Adelaïde, a particulièrement été relayé, sur Twitter.

Des cyclistes ont donné à boire à la gourde à un koala, dans le sud de l’Australie. | REUTERS

Selon une étude menée par des chercheurs de l’université de Sidney, 480 millions de mammifères, oiseaux et reptiles ont déjà été tués dans le seul État de Nouvelle-Galles du Sud. « La plupart ont probablement péri directement dans les feux. D’autres ont succombé plus tard à cause du manque de nourriture, d’abri ou de la prédation par les chats sauvages et les renards roux », expliquent-ils dans un communiqué.

30 % de la population des koalas aurait disparu

Parmi les espèces endémiques les plus emblématiques du pays, ce sont les koalas, déjà fragilisés par une MST qui les rend infertiles, qui paient le plus lourd tribut. Ils sont très peu mobiles. En cas de danger, ils se réfugient dans les arbres. Or leurs préférés, les eucalyptus, gorgés d’huile, sont les premiers à brûler… 30 % d’une population estimée à 28 000 individus auraient déjà disparu, selon Sussan Ley, la ministre de l’Environnement.

Un fonds de 6 millions de dollars australiens (près de 4 millions d’euros) a été levé en urgence par le gouvernement pour protéger les animaux menacés. Mais le nombre de décès pourrait s’avérer sans précédent à l’échelle nationale, selon les chercheurs de Sydney. Leur estimation prend en compte les mammifères, les oiseaux et les reptiles, mais n’inclut pas les insectes ou les amphibiens…

Des carcasses d’animaux tués dans un feu de brousse à Coolagolité, en Nouvelle Galles du Sud. | EPA/MAXPPP

Nouvelle aggravation ce week-end

Sydney a enregistré, hier, des températures records : 48,9 degrés relevés à Penrith, dans sa banlieue ouest. Hier soir, la ville la plus peuplée d’Australie (plus de cinq millions d’habitants) était menacée par des coupures de courant et un feu pouvant atteindre sa périphérie.

Des milliers d’Australiens évacués

L’état d’urgence a été décrété dans tout le sud-est de l’île-continent et ordre a été donné à plus de 100 000 personnes d’évacuer dans trois États. Dès vendredi 3 janvier, les autoroutes reliant les villes du littoral à Sydney et d’autres grandes villes étaient engorgées par de longues files de voitures.

« Nous avons littéralement vu partir des dizaines de milliers de personnes », a témoigné le chef des pompiers de Nouvelle-Galles du Sud. Des milliers d’Australiens ont échoué dans des camps de fortune, comme réfugiés dans leur propre pays.

Le Premier ministre Scott Morrison, très critiqué sur sa gestion de la crise jusqu’à présent, a appelé 3 000 militaires réservistes à se déployer. Une mobilisation sans précédent.

Partager cet article Un kangourou comme paralysé face aux feux de brousse, près de la ville de Nowra, en Nouvelle-Galles du Sud.

Incendies en Australie. Les feux auraient tué au moins 500 millions d’animauxOuest-France.fr

Advertisements

Leave a Reply