Incendie de la cathédrale de Nantes : le bénévole entendu le week-end dernier de nouveau placé en garde à vue – franceinfo

Spread the love

Ce servant d’autel de 39 ans, bénévole pour la paroisse depuis quatre ou cinq ans, avait déjà été longuement entendu dimanche dernier.

L’homme interpellé après l’incendie dans la cathédrale de Nantes le 18 juillet dernier a été de nouveau placé en garde à vue puis présenté samedi 25 juillet au parquet. Le procureur de la République de Nantes Pierre Sennès requiert son placement en détention, et indique que la piste criminelle est désormais privilégiée.  “L’infraction visée dans le réquisitoire introductif du parquet est punie d’une peine de 10 ans d’emprisonnement et 150 000 euros d’amende”, écrit le procureur dans un communiqué.

“Les premiers résultats communiqués par le laboratoire central de la Préfecture de police de Paris amènent à privilégier la piste criminelle”, précise procureur. L’homme, un bénévole du diocèse, avait été interpellé dans la foulée de l’incendie, et remis en liberté le lendemain sans poursuite, dans le cadre de l’enquête ouverte pour “incendie volontaire” par le parquet. Il a de nouveau été interpellé samedi à 6h15.

Il était chargé de la fermeture du bâtiment la veille du sinistre. Selon le procureur, interrogé par Presse Océan, le bénévole “ne reconnaît pas les faits”.

L’incendie de la cathédrale a notamment ravagé le grand orgue du XVIIe siècle ainsi qu’un tableau d’Hippolyte Flandrin du XIXe et les vitraux de la façade, dont certains remontaient au XVIe siècle. Le chantier de restauration de l’édifice devrait s’étendre sur au moins trois ans.

Leave a Reply