Incendie dans le Var: les pompiers redoutent des “journées à risque” jusqu’à dimanche – BFMTV

Spread the love

Après avoir parcouru plus de 8000 hectares, l’incendie qui ravage l’arrière-pays de Saint-Tropez, dans le Var, n’a pas encore pu être maîtrisé ce jeudi. Les conditions météorologiques vont par ailleurs rester compliquées ces prochains jours.

Plus de 72 heures après son départ, le feu continue de progresser dans le Var. Et malgré quelques accalmies temporaires, les pompiers s’attendent à des journées de lutte encore difficiles jusqu’à dimanche. En cause: les conditions météorologiques.

Risque incendie “très sévère”

Jusqu’à la fin du week-end, la temps restera défavorable, prévient le préfet du Var ce jeudi dans un point de situation. Ces prévisions doivent “inciter chacun à la plus grande prudence”, ajoute-t-il.

“Le vent est très capricieux, il faut être présent sur le terrain pour le comprendre, explique de son côté le maire de la commune du Luc et président du SDIS 83, Dominique Lain, sur BFM Toulon Var. On a un vent qui est capable de changer du tout au tout en une demi-heure”.

Conséquence de ces mauvaises prévisions, la préfecture du Var a choisi de classer l’ensemble des massifs forestiers du département en risque “très sévère” d’incendie, comme il l’a fait systématiquement ces derniers jours.

“On craint les prochains jours”

Confrontés à cinq reprises de feu jeudi à cause du vent, les pompiers sur le terrain redoutent eux aussi des “journées à risques”. “La météo annonce des changements de flux de vents demain (vendredi) dans la journée et jusqu’à dimanche”, indique à l’AFP le commandant Florent Dossetti.

“La journée (jeudi) a été un peu meilleur, la situation s’est beaucoup améliorée ce soir, mais c’est encore un peu incertain”, complète sur BFM Toulon Var Eric Grohin, directeur départemental du SDIS 83. “Le feu n’est pas terminé, on craint les prochains jours”, insiste-t-il.

Privé du soutien aérien depuis la tombée de la nuit ce jeudi, les 1200 soldats du feu “très fatigués”, profitaient de l’absence de vent pour “reprendre des forces”, raconte à l’AFP le commandant Florent Dossetti.

La nuit de jeudi à vendredi est toutefois chargée pour eux. “Aujourd’hui, on a eu une accalmie des reprises et ce soir il fait plus frais, on a une hausse d’humidité, donc on peut envisager une journée plus positive demain”, commente Florent Dossetti.

Sur le même sujet

Vendredi, les pompiers vont travailler “d’arrache-pied” à noyer les lisières de feu restantes. Une course contre la montre avant “un changement de vent” prévu dans l’après-midi, avant un “coup de mistral” dimanche. “Au vu de cette météo, on va être hyper vigilants dans les jours à venir”, conlut le commandant.

Benjamin Rieth Journaliste BFM Régions

Leave a Reply