IHU de Marseille: deux des membres fondateurs ne souhaitent pas prolonger le mandat de Didier Raoult – BFMTV

Spread the love

François Crémieux, futur directeur général de l’Assistance publique de Marseille, et Eric Berton, président d’Aix-Marseille Université, ne souhaitent pas prolonger son mandat à la tête de l’Institut hospitalo-universitaire (IHU), ont-ils annoncé ce mercredi soir au Monde.

Le 31 août 2021, le professeur Didier Raoult, en âge d’être à la retraite, ne sera plus professeur des universités-praticien hospitalier (PU-PH) au sein d’Aix-Marseille Université et des Hôpitaux universitaires de Marseille.

De fait, François Crémieux, futur directeur général de l’Assistance publique de Marseille, et Eric Berton, président d’Aix-Marseille Université, ne souhaitent pas prolonger son mandat à la tête de l’Institut hospitalo-universitaire (IHU), ont-ils annoncé ce mercredi soir au Monde.

Un appel d’offres pour trouver un successeur

Les deux hommes proposeront, au mois de septembre, au conseil d’administration de la fondation qui pilote l’institut et à sa présidente Yolande Obadia de lancer un appel d’offres pour trouver un successeur au microbiologiste.

Ils devront également convaincre les représentants des autres membres fondateurs encore présents (le service de santé des armées, l’Institut Mérieux, l’Etablissement français du sang, l’Intitut de recherche et développement, le président de la région PACA…) d’aller dans leur sens.

Raoult pourrait rester à la tête de l’IHU

Didier Raoult, âgé de 69 ans, a cependant fait parvenir à la direction de l’AP-HM une demande de cumul emploi-retraite, selon le quotidien du soir. Mais l’AP-HM n’a pas l’intention de lui accorder cet aménagement.

S’il est censé partir à la retraite concernant son poste de professeur, il pourrait également tout de même rester à la tête de l’IHU, l’institut étant piloté par une fondation privée et son maintien ne répondant pas aux mêmes critères d’âge, précise Le Monde. Pour François Crémieux, ce n’est cependant “pas raisonnable” que l’IHU “soit dirigé par quelqu’un qui n’est plus ni praticien hospitalier, ni universitaire”.

Le professeur, dont la célébrité est montée en flèche pendant la crise sanitaire, n’a pas souhaité répondre aux questions du quotidien. La direction de l’IHU doit communiquer à ce sujet à la rentrée.

Clément Boutin Journaliste BFMTV

Leave a Reply