Huawei fait valider son capteur de pression artérielle en Chine, mais tout n’est pas encore au point

Spread the love

Récemment, l’administration de la province du Guangdong en Chine a validé le capteur de pression artérielle de Huawei pour montres connectées. À l’heure actuelle, ce genre de capteur est très rare sur ce type de produits. Les Galaxy Watch 4 en sont équipées, mais il faut au préalable utiliser un brassard traditionnel pour obtenir des informations à entrer dans une application tierce. Le fabricant chinois entre désormais en phase de test, mais les prérequis demandés aux testeurs montrent qu’il reste encore quelques difficultés à surmonter avant une commercialisation plus générale.

Huawei Watch 3. Image Huawei

Huawei recherche actuellement plus de 20 testeurs ayant un tour de poignet de plus de 200 mm. C’est grand : cela correspond au plus grand bracelet Boucle unique pour Apple Watch (taille 12). En comparaison, la moyenne pour une femme se situe autour des 178 mm. Une telle étude montre qu’une commercialisation n’est sans doute pas pour tout de suite. Si le capteur de Huawei fonctionne, il n’est visiblement pas encore au point pour toutes les morphologies.

Dans une interview accordée à Wareable, le CEO de Fitbit avait expliqué qu’un capteur de pression artérielle était difficile à mettre en place à cause des différences physiques (taille de poignets, poids, couleur de peau) entre chaque utilisateurs :

Vous devez faire en sorte qu’il fonctionne à l’échelle sur toutes sortes de types de corps, différents niveaux de pressions, des choses comme ça. Vous devez également vous assurer que cela fonctionne dans des environnements non contrôlés.

Leave a Reply