Guerre en Ukraine en direct : l’OTAN promet à Kiev des armes « plus lourdes et plus modernes » – Le Monde

Chars Leopard : un ancien secrétaire général de l’OTAN regrette les « hésitations » de l’Allemagne

Les « hésitations » de l’Allemagne à autoriser l’envoi des chars lourds Leopard à l’Ukraine ont « permis au président russe, Vladimir Poutine, d’augmenter sans conséquences l’intensité de la guerre », estime l’ancien secrétaire général de l’OTAN Anders Fogh Rasmussen, dans un entretien accordé à la BBC.

« Je ne vois pas d’argument logique pour justifier l’hésitation allemande. (…) Nous ne devrions pas donner à Poutine le temps d’élaborer de nouvelles stratégies meurtrières. Nous devons donc forcer les Russes à se mettre sur la défensive », recommande-t-il.

« Nous avons suivi trop longtemps ce que j’appellerais une stratégie bureaucratique, consistant à augmenter progressivement les livraisons d’armes quand Poutine optait pour la surenchère et cette stratégie progressive doit maintenant être remplacée par celle de la surprise pour faire en sorte que les Ukrainiens poussent les Russes sur la défensive. »

Anders Fogh Rasmussen, qui, outre l’OTAN, a dirigé le gouvernement danois, se prononce par ailleurs pour la mise en place d’une zone d’exclusion aérienne. « Il faut maintenant fermer le ciel de l’Ukraine pour protéger la population. (…) Nous devons donc livrer des missiles antiaériens, antimissiles, antidrones et à longue portée pour frapper les lanceurs russes. Par ailleurs, nous devons livrer des chars de combat lourds pour donner aux Ukrainiens les moyens de reprendre le terrain perdu », ajoute-t-il.

Leave a Reply

Discover more from Ultimatepocket

Subscribe now to keep reading and get access to the full archive.

Continue reading