Guerre en Ukraine, en direct : explosion dans un dépôt de munitions à Belgorod, en Russie ; la défense antiaérienne activée en Crimée – Le Monde

Un navire transportant des céréales ukrainiennes « volées » est arrivé en Syrie, selon l’ambassade ukrainienne au Liban

Un nouveau navire russe transportant des céréales ukrainiennes est arrivé en Syrie, alliée de Moscou, a affirmé jeudi l’ambassade d’Ukraine au Liban. « Selon nos informations, le SV KONSTANTIN a accosté en Syrie », a rapporté l’ambassade d’Ukraine à l’Agence France-Presse à Beyrouth, « avec à bord des céréales volées et transportées illégalement par les forces d’occupation russes ». Cette cargaison était initialement destinée au port libanais de Tripoli, a ajouté l’ambassade.

Une image satellite publiée par Planet Labs PBC montre le cargo « SV Konstantin », le bateau rouge sur la gauche, à l’approche du port de Tartous, en Syrie, le 17 août 2022.

L’Ukraine, qui accuse régulièrement la Russie de saccager et piller ses entrepôts de céréales, n’a pas précisé dans quel port le cargo avait accosté. L’Associated Press a cependant montré, grâce à des images satellites, qu’il était arrivé au port de Tartous.

Un autre navire, le Razoni, a déchargé jeudi sa cargaison au port syrien de Tartous, géré par une compagnie russe, selon Samir Madani, cofondateur du site TankerTrackers.com. Le Razoni, sous pavillon sierra-léonais, transportait la première cargaison de céréales autorisée à quitter l’Ukraine grâce à l’accord avec les Nations unies et la Turquie qui a permis de lever le blocus de la Russie. Il devait lui aussi aller au Liban avant de se dérouter vers Tartous cette semaine avec ses 26 000 tonnes de maïs, a précisé sur Twitter M. Madani. Les images satellitaires l’ont montré en train de décharger sa cargaison.

Début août, un navire syrien, le Laodicée, avait été brièvement immobilisé au Liban après des allégations selon lesquelles il transportait des céréales ukrainiennes volées. Il avait finalement pu repartir vers la Syrie, au grand dam de l’Ukraine qui s’était dite « déçue » par cette décision.

Lire aussi : Les déboires du cargo « Razoni » jettent un doute sur la levée du blocus russe en mer Noire

Leave a Reply