Guerre en Ukraine EN DIRECT : Des séparatistes prorusses disent avoir encerclé Lyssytchansk… – 20 Minutes

9h12 : Des Géorgiens formés au droit international à KievSon avant-bras est tatoué : « N’oublie jamais, ne pardonne jamais » y est écrit. Le chef de la Légion nationale géorgienne, Mamouka Mamoulachvili, écoute attentivement une présentation sur la nécessité pour les combattants étrangers en Ukraine de respecter le droit international. L’événement est organisé à Kiev par une ONG suisse, « Appel de Genève », dont le rôle est notamment de transmettre des rudiments de droit international aux combattants étrangers venus aider les Ukrainiens pour faire face à l’armée russe, résume Marie Lequin, cheffe de la « région Eurasie ».

A Kiev, elle souhaite mettre en garde contre d’éventuelles « lignes floues » dans la guerre, soulignant « l’importance que le travail humanitaire soit séparé des opérations militaires ». Mamoulachvili se défend, lui, de toute confusion : le travail de ses hommes et des ONG est complémentaire, selon lui. Il affirme que ses équipes « fournissent de la nourriture » aux populations locales, « que les ONG distribuent ensuite aux habitants », dans une synergie positive.

« Cela reste déroutant d’un point de vue d’un civil de comprendre si vous êtes là pour aider humanitairement ou si vous êtes là pour diriger des opérations militaires pour protéger les civils », lance toutefois Marie Lequin à Mamoulachvili. Pour elle, « c’est très difficile de savoir si la présence de ces soldats » peut faire des ONG qui opèrent sur le terrain « des cibles ou pas ». Depuis le début de l’invasion russe, certains combattants ukrainiens ont en effet utilisé des écoles pour héberger des soldats ou des bus autrefois utilisés pour les écoliers pour transporter des militaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *