Guerre en Ukraine : après la perte de son navire amiral le Moskva, Poutine se venge en bombardant à nouveau Ki – Midi Libre

Les forces russes ont frappé samedi la capitale Kiev, et Lviv, dans l’ouest de l’Ukraine, mettant à exécution leur menace de lancer d’autres attaques contre des villes ukrainiennes, après le naufrage du navire amiral russe en mer Noire. Une personne a été tuée et plusieurs autres blessées lors des frappes sur la capitale ukrainienne, a déclaré samedi le maire de Kiev, Vitali Klitchko, lors d’une conférence télévisée.

Une explosion a été entendue aux premières heures de la journées dans le quartier de Darnytskyi, dans le sud-est de Kyiv. Selon Moscou, la frappe a touché une usine de réparation de véhicules blindés. Le maire de Kiev a précisé que des secouristes et des médecins travaillaient sur le site, mais n’a pas donné plus de détails.

Selon l’armée ukrainienne, des avions de guerre russes ont décollé de Biélorussie et ont également frappé la région de Lviv, près de la frontière polonaise, où quatre missiles de croisière ont été abattus par les défenses aériennes ukrainiennes. La Russie a aussi déclaré avoir frappé une installation de maintenance militaire dans la ville de Mykolaïv, dans le sud du pays.

Représailles de la Russie

La Russie s’est engagée vendredi à lancer de nouvelles frappes sur Kiev et a déclaré avoir utilisé des missiles de croisière contre l’usine Vizar, en bordure de Kiev, qui, selon elle, fabriquait et réparait des missiles.

Ces attaques font suite au naufrage, jeudi, du Moskva, navire amiral de la flotte russe dans la mer Noire. Les Etats-Unis ont acquis la conviction que le croiseur Moskva a coulé après avoir été frappé par deux missiles ukrainiens, a déclaré vendredi un haut responsable américain.

Un “symbole de puissance”

Le croiseur Moskva était un “symbole de puissance, d’espoir et de renaissance de notre flotte” après la chute de l’Union soviétique, a déclaré le capitaine Sergueï Gorbatchev en s’adressant à la foule réunie devant un monument érigé en l’honneur de la fondation de la marine russe en 1696 à Sébastopol, ce vendredi 16 avril. La grande ville de Crimée, annexée par la Russie en 2014, était le port d’attache du navire lance-missiles, qui avait participé à toutes les récentes campagnes militaires russes, en Géorgie en 2008, en Syrie et en Ukraine.

“Il y aura des victoires, il y aura des tragédies, mais la mémoire demeure”, a ajouté le capitaine Gorbatchev devant une foule silencieuse, comprenant notamment d’anciens membres d’équipage. “La perte d’un navire, en particulier d’un navire amiral, est une tragédie pour toutes ces dizaines de milliers de personnes qui ont servi à bord pendant plus de 20 ans”, a déclaré Georgi Ployakov, un prêtre orthodoxe qui participait à la cérémonie.

La présence de navires de guerre russes en mer Noire, armés de missiles, laisse entrevoir une possibilité accrue de frappes contre l’industrie de défense et l’infrastructure logistique de l’Ukraine, a déclaré samedi l’armée ukrainienne. Elle a également ajouté que la marine russe était active dans la mer d’Azov pour bloquer le port de Marioupol.

Marioupol se bat encore

Le président ukrainien Volodimir Zelensky a par ailleurs annoncé vendredi, sur CNN, qu’entre 2 500 et 3 000 soldats ukrainiens étaient morts depuis le début du conflit entre la Russie et l’Ukraine, ajoutant que 10 000 autres avaient été blessés. Selon le dirigeant, de 19 000 à 20 000 soldats russes auraient été tués depuis le début de la guerre. Moscou, de son côté, avait fait état le mois dernier du décès de 1 351 soldats russes et de 3 825 blessés.

Hier, Kiev a annoncé se battre pour tenter de briser le siège de la ville de Marioupol où les combats font rage autour du port et de l’usine de sidérurgie Ilitch.

“La situation à Marioupol est difficile et rude. Des combats ont lieu en ce moment même. L’armée russe fait constamment appel à des troupes supplémentaires pour prendre la ville”, a déclaré le porte-parole du ministère ukrainien de la Défense, Oleksandr Motouzyanik. “Mais pour l’instant, les Russes n’ont pas réussi à la capturer totalement”, a-t-il souligné lors d’un briefing télévisé.

Pour la première fois depuis l’offensive lancée le 24 février, la Russie a fait usage de bombardiers à long rayon d’action pour frapper la ville portuaire du sud-est ukrainien, a déclaré Oleksandr Motouzyanik. Les forces russes concentrent également leurs efforts sur la prise des villes de Roubijne et de Popasna dans l’est du pays, a-t-il ajouté.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *