Advertisements

Grève du vendredi 24 janvier à la SNCF et à la RATP : un trafic de nouveau perturbé – Le Monde

Spread the love

Vendredi 24 janvier sera-t-il un « vendredi noir » dans les transports, comme l’espèrent les syndicats des deux entreprises SNCF et RATP ? Ces derniers ont en effet appelé à un sursaut de mobilisation lors de ce 51e jour de grève d’affilée contre la réforme des retraites, et alors que le projet de système universel de retraite par points doit franchir une étape-clé vendredi avec sa présentation en conseil des ministres.

Les prévisions diffusées jeudi montrent que le trafic sera très perturbé sur le réseau ferroviaire et dans le métro francilien. Dans le trafic aérien, « des perturbations sont à prévoir », prévient également la direction générale de l’aviation civile.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi « Ce n’est pas un conflit qui s’essouffle mais qui reprend son souffle » : contre la réforme des retraites, de nouvelles formes d’action se multiplient
  • A la SNCF, 7 TER sur 10 en circulation

A la SNCF, le trafic TGV sera normal. Les seules perturbations prévues sur le réseau ne seront pas dues aux appels à la grève, mais provoquées par les « intempéries entre Béziers et Narbonne », en Occitanie, a précisé un porte-parole du groupe ferroviaire à l’Agence France-presse (AFP). Le trafic des Ouigo, Thalys et Eurostar sera normal, a-t-il ajouté. Côté Intercités, sept trains sur dix sont prévus.

Sur le réseau TER, sept trains sur dix en moyenne sont prévus. « La situation sera variable selon les régions », le trafic « le plus faible » étant attendu en Occitanie et dans les Hauts-de-France, avec la moitié des trains en circulation, a détaillé le porte-parole. Viendront ensuite les régions Nouvelle-Aquitaine et Provence-Alpes-Côte d’Azur, où six TER sur dix rouleront.

En Ile-de-France, sur le réseau Transilien, il y aura six trains (RER SNCF, trains de la banlieue parisienne) sur dix en circulation « en moyenne ». Pour le RER A, trois trains sur quatre rouleront « aux heures de pointe et deux trains sur trois le reste de la journée », avec « l’interconnexion maintenue à Nanterre-Préfecture ». La moitié des RER B et D circuleront, avec interconnexions maintenues. Deux RER C sur trois et huit RER E sur dix sont attendus.

A la veille de ces nouvelles perturbations, la SNCF a lancé une opération promotionnelle pour reconquérir ses clients : à partir de ce jeudi et jusqu’à jeudi prochain, 5 millions de billets de TGV à 35 euros ou moins vont être mis en vente.

  • Côté RATP, pas de ligne de métro fermée

A la RATP, le trafic des métros sera « très perturbé », mais aucune ligne ne sera totalement fermée, fait savoir la compagnie sur son site internet. Les lignes 1, 14 (automatiques) et 7 bis seront les seules à fonctionner normalement. Le trafic sera « perturbé » sur la ligne 10 (trois trains sur quatre) et « très perturbé » sur toutes les autres lignes : fréquences des passages réduites, service limité à certaines heures de la journée, stations fermées.

Pour les lignes de RER coexploitées avec la RATP, de légères perturbations sont à attendre sur la ligne A du RER, tandis que sur la ligne B, le trafic sera « perturbé » (un train sur deux toute la journée entre Denfert-Rochereau et Aéroport-Charles-de-Gaulle 2/Mitry-Claye ; deux trains sur trois aux heures de pointe et un train sur deux aux heures creuses entre Denfert-Rochereau et Saint-Rémy-lès-Chevreuse/Robinson).

Trois bus sur quatre seront en circulation. Les tramways rouleront quasiment normalement.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Mobilisation contre la réforme des retraites : la RATP prend au sérieux l’émergence de syndicats alternatifs

Notre sélection d’articles sur la réforme des retraites

Advertisements

Leave a Reply