Grève du 5 décembre : des centaines de vols annulés jeudi – Le Monde

Spread the love

Voilà plusieurs semaines que la France se prépare à la mobilisation contre la réforme des retraites, jeudi 5 décembre, qui s’annonce suivie et massive.

Les syndicats espèrent mobiliser en masse contre le projet du gouvernement, transports et écoles prévoyant déjà un taux de grévistes très élevé. Plusieurs appels à rejoindre le cortège ont été lancés par des groupes de « gilets jaunes », et des militants radicaux black bloc semblent également prêts à manifester en tête de cortège jeudi.

Lire aussi « J’ai gonflé les pneus de mon vélo et j’ai préparé ma tenue de sport » : comment les usagers anticipent la grève du 5 décembre
  • 55 % de grévistes dans les écoles

Le taux de grève dans les écoles maternelles et élémentaires, selon le ministère de l’éducation nationale, atteindrait 55 % sur l’ensemble de la France et 78 % de grévistes à Paris.

Seules trois écoles à Paris peuvent assurer le « service d’accueil minimum » à ce stade, en raison de deux problèmes joints : l’absence des grévistes et l’absence des agents qui ne peuvent pas venir à cause de la grève.

Les académies les plus mobilisées, toujours dans le premier degré, sont : Paris (78 %), Rennes (68 %), Créteil, Versailles, Montpellier (plus de 60 %). Un taux de grévistes de 50 % est évoqué dans le secondaire.

  • EasyJet annule 233 vols intérieurs et moyen-courriers jeudi

Tandis que la compagnie Air France a déjà annoncé annuler 30 % de ses vols intérieurs et 15 % de ses vols moyen-courriers jeudi, easyJet a fait savoir, mercredi, qu’elle annulerait 233 vols intérieurs et moyen-courriers jeudi.

Lire aussi Grève du 5 décembre à la SNCF, à la RATP et dans le transport aérien : le point sur les fortes perturbations prévues pour jeudi

« 233 vols ont été annulés, dont 70 touchent le Royaume-Uni », a indiqué dans une déclaration la compagnie, sans préciser la proportion de ses vols touchée. EasyJet s’attend « également à ce que d’autres vols subissent des retards » et conseille à ses clients de vérifier l’état de leurs vols.

  • 9 trains sur 10 ne circuleront pas

Du côté des trains, la SNCF a réactivé son plan de bataille éprouvé lors du long conflit social du printemps 2018 contre la réforme ferroviaire, pour faire rouler quelques trains et prévenir les voyageurs. La date du 5 décembre pour le début du mouvement était connue depuis un certain temps, et une cellule a été mise en place à l’arrivée de Jean-Pierre Farandou à la tête du groupe public, début novembre, pour préparer le terrain.

La compagnie a pu annoncer, mardi, que neuf trains sur dix ne circuleraient pas jeudi, premier jour de la grève. Mercredi, à 17 heures, elle doit affiner ses prévisions, avec les horaires des départs prévus pour le lendemain. Elle fera de même tous les jours de grève à venir, également à 17 heures.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi SNCF : grève historique et déminage social
  • 245 rassemblements déclarés en France

Le ministre de l’intérieur, Christophe Castaner, a annoncé mercredi que 245 rassemblements et manifestations avaient été déclarés dans tous le pays. Il a également dit s’attendre à la présence de « black blocs » et de « gilets jaunes radicaux » dans les cortèges, « quelques centaines » à Paris et « peut-être quelques milliers sur l’ensemble du territoire national ».

Le dispositif de sécurité qui sera mis en place dans la capitale sera détaillé par la Préfecture de police de Paris mercredi après-midi. En tout état de cause, « plusieurs milliers » de membres des forces de l’ordre seront mobilisés, a-t-il dit.

  • La Préfecture de Paris fait fermer les commerces sur le parcours

La Préfecture de police de Paris a décidé, mardi, de la fermeture de tous les commerces présents sur le parcours de la manifestation, arguant d’un contexte social « des plus tendus » qui pourrait générer « violences et dégradations ».

« Les propriétaires ou exploitants des commerces, débits de boissons et restaurants » installés sur les boulevards menant des gares du Nord et de l’Est jusqu’à la place de la Nation « doivent procéder à leur fermeture jusqu’à la fin de la manifestation intersyndicale », prévue pour 19 heures, selon l’arrêté de la préfecture.

Ce dispositif avait déjà été mis en place pour la manifestation du 1er-Mai 2019 qui avait connu, écrit la préfecture, « des violences et dégradations commises par des groupes de casseurs mobiles, déterminés, habitués et intéressés au butin ». Il est aussi demandé aux commerçants de fermer « terrasses, contre-terrasses et étalages », qui doivent « être vidés de tout mobilier, équipement et aménagement commercial pouvant servir de projectile ou d’arme par destination ».

Lire aussi Réforme des retraites : le vrai du faux des régimes spéciaux
Carte du parcours de la manifestation parisienne du 5 décembre contre la réforme des retraites.

Notre sélection d’articles sur la réforme des retraites

Leave a Reply