LE SCAN POLITIQUE – Le chef de l’État a convié Laurent Wauquiez à participer au déjeuner-débat qu’il organise avec les élus dans la préfecture de Valence. Il se rendra ensuite dans un établissement municipal pour seniors.

Comment poursuivre sur une bonne lancée tout en continuant à innover? Après avoir passé plus de 6 heures à échanger avec des centaines de maires à deux reprises la semaine dernière – dans l’Eure mardi et dans le Lot vendredi -, Emmanuel Macron va inaugurer un nouveau format de rencontre, nettement plus réduit, dans la Drôme jeudi. Le président de la République va en effet «réunir l’ensemble des présidents des Associations des maires et des maires ruraux des 12 départements de la région (Auvergne-Rhône-Alpes) pour un débat sous la forme d’un déjeuner, organisé à la préfecture de (…) Valence».

Selon l’Élysée, les parlementaires de la Drôme et la présidente LR du Conseil départemental, Marie-Pierre Mouton, «sont également invités», de même que le président LR du Conseil régional, qui n’est autre que… Laurent Wauquiez. Le président de la République et le patron de la droite, à qui il arrive de s’affronter par médias interposés, ne se sont pas physiquement croisés depuis le début du quinquennat. Et pour cause, lorsqu’Emmanuel Macron a visité la préfecture du Puy-en-Velay incendiée par des «gilets jaunes», au début du mois de décembre dernier, il n’avait pas prévenu son adversaire (qui est pourtant l’ancien maire de la commune et l’actuel président de la région). Contacté par Le Figaro, l’entourage du président de LR a confirmé que Laurent Wauquiez allait participer au grand débat.

À l’issue de son déjeuner-débat avec les élus et parlementaires locaux, Emmanuel Macron ira ensuite à la rencontre de seniors, puisqu’il se rendra à «l’accueil de jour “Le Clos de l’Hermitage”, sur la commune de Bourg de Péage». «Cet établissement, qui accueille des personnes de plus de 62 ans et dépend de la municipalité», est présenté par l’Élysée comme «un lieu de vie et de rencontre organisé autour (…) d’un restaurant». Des «animations» telles que «la cuisine, le jardinage, la relaxation ou encore la gymnastique douce» y sont quotidiennement organisées, et gérées par «des volontaires du service civique qui participent ainsi activement à la vie sociale du lieu», précise le Palais.


» À VOIR AUSSI – «Gilets jaunes» la suite: les Français débattent

«Gilets jaunes» la suite : les Français débattent (épisode 5) – Regarder sur Figaro Live

Let a comment