Gouvernement Castex : Les ministres reconduits, les transferts, les nouveaux… Ce qu’il faut retenir de ce mercato – 20 Minutes

Spread the love
Les 16 ministres du gouvernement de Jean Castex, dont la composition a été annoncée le 6 juillet 2020. — AFP
  • Lundi a été annoncé le gouvernement Castex.
  • Le Drian, Le Maire, Véran et plusieurs autres ministres restent au gouvernement. Darmanin est promu à l’Intérieur, tandis que Dupond-Moretti, Bachelot et Pompili font leur entrée.
  • En attendant l’annonce des secréataires d’Etat en cette fin de semaine, voici ce qu’il faut retenir de ce mercato ministériel.

Un remaniement dans la continuité. Lundi, le secrétaire général de l’Elysée Alexis Kohler a dévoilé la composition du gouvernement Castex, avec une équipe de 16 ministres et 14 ministres délégués, et des secrétaires d’Etat qui suivront dans la semaine. Face à la pandémie du coronavirus, Jean Castex s’appuie sur une colonne vertébrale inchangée sur plusieurs portefeuilles stratégiques (Santé, Economie, Education, Affaires étrangères, Armées). Gérald Darmanin, lui, succède à Christophe Castaner à l’Intérieur, tandis que la fidèle d’Emmanuel Macron Barbara Pompili s’installe à la Transition écologique. Enfin, la surprise du chef, c’est l’arrivée de la « grande gueule » du barreau Eric Dupond-Moretti à la Justice.

  • Ceux qui conservent leur poste

Jean Castex est loin d’être reparti de zéro. Sur 16 ministères, on retrouve près de 50 % de ministres du gouvernement Philippe 3 à des postes similaires ou remaniés :

– Bruno Le Maire (Economie, Finances et désormais Relance)

– Jean-Yves Le Drian (Europe et Affaires étrangères)

– Florence Parly (Armées)

– Olivier Véran (Solidarités et Santé)

– Jean-Michel Blanquer (Education mais aussi Jeunesse et Sports, avec Roxana Maracineanu ministre déléguée aux Sports)

– Frédérique Vidal (Enseignement supérieure, Recherche et Innovation)

– Jean-Baptiste Djebbari (ministre délégué aux Transports, contre secrétaire d’Etat précédemment)

– Jacqueline Gourault (Cohésion des territoires)

  • Ceux qui changent de ministère

C’est le jeu des chaises musicales, avec des talents visiblement interchangeables :

– Gérald Darmanin (Intérieur, en provenance des Comptes publics)

– Elisabeth Borne (Travail, Emploi et Insertion, qui arrive de la Transition écologique)

– Julien Denormandie (Agriculture et Alimentation, qui était en charge de la Ville et du Logement)

– Sébastien Lecornu (Outre-Mer et Territoires, en provenance des Collectivités territoriales)

– Annick Girardin (Mer, un portefeuille semble-t-il réduit par rapport à l’Outre-Mer)

– Marlène Schiappa (ministre déléguée chargée de la Citoyenneté, après l’Egalité entre les femmes et les hommes)

– Frank Riester (ministre délégué au Commerce extérieur et à l’Attractivité, en provenance de la Culture)

– Amélie de Montchalin (Transformation et Fonction publique, qui était secrétaire d’Etat aux Affaires européennes)

  • Les nouvelles têtes

Il y a finalement peu de véritables nouvelles arrivées. La surprise, c’est la nomination de la « grande gueule » du barreau Eric Dupond-Moretti à la Justice tandis que la fidèle d’Emmanuel Macron Barbara Pompili hérite de la Transition écologique :

– Eric Dupond-Moretti (Justice)

– Barbara Pompili (Transition écologique)

– Roseline Bachelot (Culture)

  • La parité respectée

Comme Emmanuel Macron s’y était engagé, sur 16 ministres, on retrouve huit femmes, notamment aux ministères des Armées, du Travail et de la Transition écologique.

  • La moyenne d’âge : 52,3 ans

Sur les 16 ministres, la moyenne d’âge ne bouge presque pas, à 52,3 ans contre 52,95 ans pour le gouvernement précédent. Le doyen reste Jean-Yves Le Drian (73 ans), et Sébastien Lecornu est encore le benjamin (34 ans), devant les autres trentenaires Amélie de Montchalin (35 ans), Gérald Darmanin (37 ans) Julien Denormandie (39 ans).

  • L’équilibre politique : un gouvernement qui penche à droite

Le gouvernement Castex s’appuie sur dix ministres LREM (contre huit précédemment), quatre étiquetés à gauche (contre six), une représentante de la droite et une du MoDem (inchangé). Mais en y regardant de plus près, avec Jean Castex, ancien secrétaire de l’Elysée de Nicolas Sarkozy à la barre, Bruno Le Maire confirmé à l’Economie et l’ex-lieutenant sarkozyste Gérald Darmanin promu à l’Intérieur, Emmanuel Macron fait le pari d’un gouvernement de défense pour sortir de la crise du coronavirus.

66 partages

Leave a Reply