Google s’attaque à la détection des tremblements de terre via smartphones

Spread the love
Google s'attaque à la détection des tremblements de terre via smartphones

Nos smartphones serviront-ils bientôt à détecter les tremblements de terre. C’est le pari de Google, qui vient d’annoncer son intention d’introduire un système d’alerte aux tremblements de terre sur les appareils fonctionnant via son système d’exploitation mobile maison Android.

Dans les faits, le système concocté par le géant américain s’appuiera sur les accéléromètres intégrés à tous les smartphones actuels pour détecter les signaux de tremblements de terre. Si l’appareil détecte la moindre activité sismique, il signalera l’emplacement du lieu où la secousse s’est produite à un serveur de détection des tremblements de terre mis en place par Google. Celui-ci combinera alors les informations qu’il a reçues de plusieurs téléphones Android dans le but de déterminer si un tremblement de terre est en train de se produire.

Le cas échéant, le système enverra automatiquement des alertes aux appareils Android afin d’aider la population à se protéger et à se trouver un endroit plus sûr pour s’abriter en-dehors du champ d’action de la secousse.

publicité

Priorité à la Californie

Pour Google, qui destine d’abord son système anti-sismique au seul Etat de Californie, cette innovation peut permettre dans un second temps à de nombreuses zones sou-développées dans le monde de se doter d’un système anti-sismique sûr et sans investissements publics conséquents.

“L’installation d’un réseau de sismomètres au sol, comme l’a fait la Californie, peut ne pas être réalisable dans toutes les zones touchées du monde. Nous utilisons donc la portée de la plateforme Android pour aider à détecter les tremblements de terre … cela signifie que votre téléphone Android peut être un mini sismomètre, rejoignant des millions d’autres téléphones Android pour former le plus grand réseau de détection des tremblements de terre au monde”, explique ainsi Marc Stogaitis, ingénieur logiciel principal d’Android, dans un article de blog.

Pour développer ce système, Google s’est associé aux autorités californienne, un Etat américain très touché par les tremblements de terre et sous la menace constante de la faille géologique de San Andreas. Le géant américain s’est appuyé sur le système anti-sismique présent dans l’Etat, via ses 700 sismomètres installés par les autorités américaines pour détecter les tremblements de terre. Avant de déployer ce système dans d’autres pays du monde à moyen terme.

La concurrence de SK Telecom

Parallèlement, Google prévoit de partager les données sur les zones touchées par les tremblements de terre sur Google Search. “Lorsque vous chercherez ‘tremblement de terre’ ou ‘tremblement de terre près de chez moi’, vous trouverez des résultats pertinents pour votre région, ainsi que des ressources utiles sur ce qu’il faut faire après un tremblement de terre”, a fait savoir Marc Stogaitis.

Le géant américain ne veut toutefois pas s’arrêter là. Et prévoit d’ores et déjà de déployer le système d’alerte aux tremblements de terre dans d’autres régions des États-Unis et dans d’autres pays.

Reste que Google n’est pas seul sur le coup. Le mois dernier, la compagnie de télécommunications coréenne SK Telecom avait déjà annoncé son intention de mettre en place un système de détection des tremblements de terre, ce qui implique l’installation d’environ 8 000 capteurs dans tout le pays sur ses stations de base, afin de permettre un partage plus rapide des données sur les tremblements de terre avec les autorités coréennes. Le système devrait être achevé d’ici 2021.

Leave a Reply