Google finalise enfin l’acquisition de Fitbit (à plus de 2 milliards $)

Spread the love

Cela fait des années que Google est l’un des principaux acteurs du marché des montres connectées. Cependant, la firme de Mountain View ne vendait pas de montres et se contentait de proposer le système d’exploitation Wear OS (anciennement Android Wear) aux autres entreprises.

Cependant, en 2019, Google a finalement décidé de se lancer dans le hardware. Et au lieu de développer ses montres en partant de zéro, la firme a décidé de faire l’acquisition de Fitbit, l’une des entreprises leaders sur le marché des montres connectées et des bracelets fitness.

Une acquisition qui a été scrutée à la loupe pour s’assurer que les données des montres ne seront pas utilisées par Google Ads

Cette acquisition a été annoncée en novembre 2019 et à l’époque, Google avait déjà expliqué qu’il fait cette acquisition pour le hardware, et non pour utiliser les données à des fins publicitaires. Mais malgré cette promesse de Google, l’acquisition de Fitbit a été scrutée par les régulateurs, et sa finalisation a pris du temps.

En particulier, Google a dû donner plus de garanties aux différents régulateurs, en particulier en Europe, que les données des utilisateurs des montres Fitbit ne seront pas utilisées à des fins publicitaires. Quoi qu’il en soit, Google est désormais le propriétaire de Fitbit, et est officiellement un fabricant de montres et de bracelets connectés. Certains de ces produits proposent les mêmes fonctionnalités avancées que l’Apple Watch en matière de suivi de la santé.

Google a désormais des concurrents de l’Apple Watch

« La dernière et la plus avancée des montres intelligentes de santé et de fitness de Fitbit, Fitbit Sense, propose des outils de gestion du stress et de nouvelles façons de gérer votre santé cardiaque, y compris une application ECG pour évaluer le rythme cardiaque pour détecter les signes de fibrillation auriculaire (AFib) », rappelle Rick Osterloh, le patron du hardware chez Google.

« Et avec son dernier tracker, Inspire 2, Fitbit a apporté une conception et des fonctionnalités améliorées, y compris Active Zone Minutes, à son appareil le plus accessible. Fitbit a ajouté un nouveau tableau de bord Health Metrics dans l’application Fitbit qui vous permet de suivre et de voir les changements dans la variabilité de la fréquence cardiaque, la fréquence respiratoire et la saturation en oxygène », ajoute-t-il. Et Google compte améliorer l’offre de Fitbit, en développant de nouveaux appareils et de nouveaux services.

Une séparation entre Fitbit et Google Ads

En ce qui concerne la vie privée, la firme de Mountain View assure que cette acquisition est tournée vers le hardware, et non vers les données. « Nous avons travaillé avec les régulateurs mondiaux sur une approche qui protège les attentes des consommateurs en matière de confidentialité, y compris une série d’engagements contraignants qui confirment que les données sur la santé et le bien-être des utilisateurs Fitbit ne seront pas utilisées pour les annonces Google et que ces données seront séparées des autres données relatives aux annonces Google », précise Rick Osterloh.

Google promet aussi que Fitbit et Android resteront ouverts aux autres entreprises. Les fabricants de montres et de bracelets connectés pourront toujours accéder aux APIs d’Android, qui permet à leurs produits d’interagir avec les smartphones. Quant aux montres et bracelets Fitbit, ils continueront d’être compatibles avec les applications tierces.

Par ailleurs, Google va respecter ses engagements dans le monde, mas pas seulement là où les mesures sont requises par les régulateurs.

Un marché en pleine croissance

À une époque, on avait l’impression que les montres connectées ne se vendaient pas très bien. Mais aujourd’hui, la catégorie werables (qui inclut les montres connectées et les écouteurs sans fil) est en pleine croissance. Et même lorsque les ventes de smartphones étaient en baisse à cause de la pandémie, celles des wearables ont continué à croitre.

Sinon, on attend aussi de voir comment cette acquisition de Fitbit va influencer le système d’exploitation Wear OS. À un moment, cette version pour montres d’Android a eu du mal à décoller. Et celle-ci a même été abandonnée par certaines marques.

Mais dernièrement, nous avons vu arriver de nouveaux constructeurs sur la plateforme, dont Xiaomi. Cette année, OnePlus lancera également sa première montre connectée. Et actuellement, celui-ci collabore avec Google afin d’apporter des améliorations à l’écosystème.

4.4 / 5

93,3 M avis

Leave a Reply