Google enterre en douce Daydream, sa plateforme VR

Spread the love

Un mort de plus dans le cimetière de la réalité virtuelle. Lancée en fanfare en 2016, les jours de Daydream sont terminés. La plateforme VR de Google a été notoirement absente des annonces du moteur de recherche aujourd’hui ; au contraire de son prédécesseur, le Pixel 4 ne prend plus en charge les casques Daydream, qui ont d’ailleurs été retirés purement et simplement de la boutique en ligne de Google.

Les futurs appareils Android, qu’il s’agisse des Pixel ou d’autres, ne devraient pas plus supporter cette technologie. Un porte-parole de l’entreprise a confirmé auprès de VentureBeat que Google ne certifie plus d’appareils. En revanche, l’échoppe et l’application Daydream continuent de fonctionner, pour le moment.

Daydream est, ou plutôt était, une plateforme logicielle et matérielle qui, en quelque sorte, succédait au Cardboard, un casque en carton lancé un peu à la blague. Le principe était de glisser un smartphone à l’avant, à l’image du Gear VR de Samsung qui a lui aussi un pied et demi dans la tombe (lire : Daydream : la plateforme VR de Google fait ses premiers pas).

Au fil du temps cependant, il s’est avéré que les limitations inhérentes au système (porter un casque et un smartphone sur la tête) n’était pas « une solution viable à long terme », d’après ce même porte-parole. Google regrette n’avoir pas suscité une plus forte adhésion de sa technologie par les développeurs et les utilisateurs. L’entreprise n’en continue pas moins d’investir dans la VR et surtout, la réalité augmentée dont le potentiel est bien plus intéressant. Ce n’est pas Apple qui dira le contraire

Leave a Reply