Gilets jaunes. Un an après, le mouvement peut-il repartir ce week-end ? – Ouest-France

Spread the love

Pour marquer le premier anniversaire du mouvement de contestation sociale, quelque 200 appels à manifester ont été lancés sur les réseaux sociaux. Des giratoires devraient, de nouveau, être pris d’assaut, des cortèges sont attendus à Paris et dans plusieurs villes…. Une mobilisation éphémère le temps d’un week-end ?

Des Gilets jaunes manifestent sur les Champs-Elysées, le 26 janvier 2019. | CHRISTOPHE PETIT TESSON / EPA/MAXPPP

  • Des Gilets jaunes manifestent sur les Champs-Elysées, le 26 janvier 2019.
    Des Gilets jaunes manifestent sur les Champs-Elysées, le 26 janvier 2019. | CHRISTOPHE PETIT TESSON / EPA/MAXPPP

Des centaines de policiers et de gendarmes seront mobilisés, tout au long du week-end, à l’occasion du premier anniversaire du mouvement des Gilets jaunes. Si la mobilisation devrait être limitée, le gouvernement craint le retour de la casse…

Que s’est-il passé il y a douze mois ?

Le 17 novembre 2018, plus de 287 710 Gilets jaunes ont été recensés en France dans 2 034 manifestations, avec déjà quelques tensions sur les Champs-Élysées. Très tôt dans la matinée, une manifestante de 63 ans avait perdu la vie en Isère, renversée par une voiture.

En fin de journée, 229 blessés étaient dénombrés dans les rangs des Gilets jaunes. Une dizaine chez les forces de l’ordre. 117 manifestants avaient été interpellés. Selon Bruno Cautrès, chercheur au Cevipof (Sciences Po), « l’explosion de cette colère a été spectaculaire et son ampleur a marqué l’un des paroxysmes de la protestation politique en France ».

Que pensent les Français des Gilets jaunes ?

Selon un sondage Odoxa, paru jeudi soir, sept Français sur dix estiment que la mobilisation « était justifiée », six sur dix pensent qu’elle « leur a bénéficié à titre personnel ». Mais une large majorité souhaite, aujourd’hui, que le mouvement s’arrête.

Selon une enquête BVA, publiée ce vendredi, 45 % des Français portent « un regard négatif » sur les Gilets jaunes, mais 42 % les jugent positivement. Mercredi, un sondage Elabe indiquait que 63 % des Français ne souhaitent pas que la mobilisation reprenne.

Le mouvement est-il en déclin ?

Comme le disait jadis Pierre Dac, « la prévision est difficile, surtout lorsqu’elle concerne l’avenir ». Mais pour le démographe et historien Hervé Le Bras, interrogé, ce vendredi, sur RTL, la mobilisation de ce week-end « ne sera qu’un retour de flamme. Elle n’empêchera pas le déclin des Gilets jaunes ».

Le seul risque qu’entrevoit Hervé Le Bras, « c’est la mobilisation étudiante » dans la perspective de la grève du 5 décembre. Pour Bruno Cautrès, « l’expression de la colère semble s’être apaisée, mais cela n’est qu’un voile posé sur des braises encore chaudes ».

Qu’est-il prévu ce week-end ?

Pour le premier anniversaire du mouvement, quelque 200 appels à manifester ont été lancés sur les réseaux sociaux. Les Gilets jaunes veulent retourner sur les Champs-Élysées, mais les autorités s’y opposent. La police s’attend à une « mobilisation modérée », mais craint « une présence conséquente » d’« ultra-jaunes » et de black blocs.

Des grands magasins, des centres commerciaux pourraient aussi être la cible de manifestants et de casseurs. Le dispositif de sécurité sera donc important.

Partager cet article Des Gilets jaunes manifestent sur les Champs-Elysées, le 26 janvier 2019.

Gilets jaunes. Un an après, le mouvement peut-il repartir ce week-end ?Ouest-France.fr

Leave a Reply