Posted on
Spread the love

Jérôme Rodrigues, une figure des « gilets jaunes », a été légèrement blessé à un oeil samedi à Paris après avoir été touché par le bouclier d’un CRS lors de l’acte 59 de ce mouvement social.

L’incident s’est produit à la fin d’une manifestation d’environ 300 « gilets jaunes », quand la rangée de CRS qui précédait les manifestants s’est arrêtée en bout de parcours. Jérôme Rodrigues, qui marchait en tête, a reçu un coup de bouclier du policier qui lui faisait face. Puis, alors qu’il protestait, il a reçu sur le visage un jet de bombe lacrymogène à bout portant, avant de tomber à terre.

« Qu’est-ce que je leur ai fait ? »

Celui qui est devenu un symbole des violences policières après avoir perdu l’oeil droit en janvier 2019 lors d’une manifestation « gilets jaunes », a été pris en charge quelques minutes par des « street medics », avant de rejoindre le cortège de la manifestation interprofessionnelle contre la réforme des retraites, qui avait démarré à proximité.

« Qu’est-ce que je leur ai fait ? Je prône le pacifisme. Je demande à ce qu’on manifeste (…), la police mutile », a déclaré à la presse après l’incident Jérôme Rodrigues, légèrement blessé au coin de son oeil invalide.

« Une manifestation doit suivre le parcours déclaré en préfecture. Les forces de l’ordre font usage de la force strictement nécessaire à l’encontre de ceux qui tentent de sortir de ce parcours », a réagit la Préfecture de police de Police, sur Twitter. 

Advertisements

Leave a Reply