L’acte 53 des Gilets jaunes, qui marque le premier anniversaire du mouvement, devrait avoir pour épicentre la capitale ce week-end. Samedi, ils pourraient être plusieurs milliers à se mobiliser à Paris, un chiffre compris entre 4000 et 8000 manifestants étant avancé par une source sécuritaire. Parmi eux pourraient aussi figurer quelques centaines d’éléments radicaux.

La mobilisation, beaucoup plus importante que lors des précédentes semaines, n’atteindrait donc pas le niveau des manifestations les plus suivies à Paris. Les actes 3 et 18 du 1er décembre 2018 et du 16 mars, marqués par de nombreux incidents, avaient par exemple vu la participation d’environ 10 000 Gilets jaunes dans la capitale.

Environ 2500 policiers à Paris

Selon nos informations, 36 compagnies de CRS et escadrons de gendarmerie mobile, soit un total d’environ 2500 hommes, seront déployées pour la journée de samedi, alors que plusieurs cortèges sont prévus.

Même si les Champs-Élysées font partie des secteurs interdits dès ce vendredi soir, l’événement Facebook le plus populaire, baptisé « Acte 53 Gilets Jaunes l’anniversaire sur les Champs-Élysées », réunit pour le moment plus de 5000 participants et plus de 6700 personnes intéressées.

Figure médiatique du mouvement, Éric Drouet a de son côté appelé à une « opération escargot » sur le boulevard périphérique à partir de 10 heures puis sur les Champs-Élysées à partir de 14 heures. Le chauffeur routier a également évoqué l’idée d’un rassemblement à pied « hors de la zone interdite », dans un lieu encore non déterminé, puis de rejoindre l’avenue « sans signes distinctifs, ni gilets jaunes ».

Priscillia Ludosky, accompagnée du militant associatif Faouzi Lellouche et de l’avocat David Libeskind, sera de son côté à la tête d’une manifestation déclarée qui partira à 14 heures de la place d’Italie pour rejoindre la place Franz-Liszt, près de la Gare du Nord.

Au niveau national, ce sont 73 compagnies de CRS et escadrons de gendarmerie mobile qui seront déployés. Outre Paris, d’autres villes pourraient être le théâtre d’une mobilisation importante : Toulouse, Nantes, Montpellier, Marseille ou Dijon.

Comme un retour aux sources du mouvement, les Gilets jaunes pourraient également d’occuper des ronds-points et bloquer des péages. Selon une liste publiée sur Facebook, plus de 200 actions ont été programmées tout au long du week-end.

Advertisements
Spread the love

Leave a Reply