Gilbert Collard s’apprête à rallier Eric Zemmour – Le Monde

L’eurodéputé Gilbert Collard, le 7 mai 2017.

L’eurodéputé Rassemblement national (RN) Gilbert Collard va rallier le candidat d’extrême droite à l’élection présidentielle Eric Zemmour, selon Le Monde, confirmant les informations de BFM-TV et du Parisien, publiées vendredi 21 janvier.

Sur Facebook, Gilbert Collard avait suggéré, vendredi après-midi lors d’un live, ce possible ralliement en déclarant : « Demain je vais me baigner à la rivière (…) Rubicon. »

Entre actualité judiciaire, déplacement chahuté et ressac dans les sondages, la campagne présidentielle du polémiste traverse une période de turbulences, que son camp s’efforce de relativiser en mettant en avant les nouveaux ralliés venus du RN. Lundi, il a été condamné à 10 000 euros d’amende pour provocation à la haine raciale, pour avoir qualifié sur CNews les migrants mineurs isolés de « voleurs », d’« assassins » et de « violeurs » en septembre 2020.

Lire aussi Article réservé à nos abonnés Le Rassemblement national tente de minimiser le ralliement d’un eurodéputé à Eric Zemmour

Plusieurs nouvelles recrues

M. Zemmour a entamé vendredi un déplacement dans les Alpes-Maritimes, à Menton et Antibes, avant un meeting samedi à Cannes, où il espère réunir 4 000 personnes au Palais des Victoires. Il a visité le poste-frontière de Menton-Saint-Louis, non loin duquel une centaine de manifestants protestaient contre sa venue, dont Cédric Herrou, l’agriculteur poursuivi – puis relaxé en mars – pour avoir convoyé des migrants venus d’Italie et organisé un camp d’accueil en 2016 dans la vallée de la Roya. M. Zemmour y a fustigé les associations d’aide aux migrants, qui seront « traitées comme des ennemis » s’il est élu, car elles agissent « contre la survie de la France. Cédric Herrou devrait être en prison », a-t-il estimé.

Hautement symboliques, ses deux nouvelles recrues l’entouraient : l’eurodéputé RN Jérôme Rivière, qui était l’un des porte-parole de la campagne présidentielle de Marine Le Pen, et le militant d’extrême droite Damien Rieu.

Lire aussi Article réservé à nos abonnés Jérôme Rivière : les raisons de la défection de l’eurodéputé RN au profit d’Eric Zemmour

« J’ai choisi de soutenir Eric Zemmour », a annoncé M. Rivière au Parisien mercredi estimant que « Marine Le Pen n’est pas en situation de gagner l’élection présidentielle. » « J’ai pris la décision de rejoindre, à mon tour, la campagne d’Eric Zemmour pour mener avec lui la Reconquête ! », a tweeté, de son côté, M. Rieu, jeudi.

Après Guillaume Peltier, venu des Républicains (LR), M. Zemmour a donc enregistré une nouvelle prise importante avec l’arrivée de M. Rivière, qui était également le chef de la délégation française au sein du groupe Identité et démocratie (extrême droite nationaliste) au Parlement européen. « L’heure que traverse la France, le choix que nous devrons faire mérite des choix de conviction », a-t-il expliqué sur RMC, jeudi matin.

Le Monde avec AFP

Leave a Reply