Gérald Darmanin accusé de viol: la juge prononce la fin des investigations – BFMTV

Spread the love

Gérald Darmanin est accusé de viol par une femme. Les faits dénoncés remontent à 2009. À l’époque, la plaignante dit avoir demandé de l’aide à Gérald Darmanin qui était alors déjà élu de Tourcoing et conseiller aux affaires juridiques à l’UMP.

La juge en charge de l’enquête pour viol ouverte contre Gérald Darmanin a prononcé ce lundi la fin des investigations sans mettre en examen le ministre de l’Intérieur, orientant le dossier vers un non-lieu, a-t-on appris ce lundi de source proche du dossier, confirmant une information de l’AFP et de Mediapart. Il appartient désormais au parquet de Paris, qui n’a pas souhaité confirmer, de prendre ses réquisitions avant la décision finale de la juge d’instruction.

Le nouveau ministre de l’Intérieur est accusé de viol par une femme, Sophie Patterson-Spatz. Les faits se seraient déroulés en 2009 lorsque Gérald Darmanin alors conseiller aux affaires juridiques au sein de l’UMP. Le ministre avait d’abord bénéficié de classements sans suite en 2017 et 2018. Mais la plaignante a ensuite obtenu la relance des investigations en juin 2020. Le ministre, placé sous le statut de témoin assisté, a été confronté à son accusatrice en mars 2021.

À BFMTV ce lundi, Sophie Spatz s’est dit “extrêmement attristée par cette annonce de clôture d’instruction”, et a fait savoir qu’elle “envisage de nouvelles demandes d’actes dans cette instruction où, jusqu’à présent, tout a été refusé et rejeté.”

Une relation consentie, selon Darmanin

À l’époque, la plaignante dit avoir demandé de l’aide à Gérald Darmanin qui était alors déjà élu de Tourcoing et conseiller aux affaires juridiques à l’UMP. Cette femme, âgée de 36 ans à l’époque, sympathisante du parti, le sollicite pour faire annuler une condamnation datant de 2004 pour chantage et appels malveillants contre son ancien compagnon.

La plaignante assure que Gérald Darmanin lui a fait miroiter une lettre au ministre de la Justice en échange d’une relation sexuelle. Elle a raconté s’être sentie obligée “de passer à la casserole”. Entendu en audition libre, Gérald Darmanin a confirmé avoir eu une relation sexuelle avec Sophie Patterson-Spatz, mais, selon lui, librement consentie et à l’initiative de la plaignante.

Par ailleurs, Gérald Darmanin a aussi été accusé d’abus de faiblesse par une habitante de Tourcoing (Nord) qui affirmait avoir été contrainte à des relations sexuelles en échange d’un logement et d’un emploi. Le ministre a toutefois bénéficié d’un classement sans suite de l’affaire en 2018.

Mélanie Vecchio et Jeanne Bulant avec AFP

Leave a Reply