Georges Soros accuse Mark Zuckerberg d’appuyer la réélection de Donald Trump

Spread the love
Georges Soros accuse Mark Zuckerberg d'appuyer la réélection de Donald Trump

Le milliardaire George Soros en veut à Facebook et à son fondateur. Le philanthrope a ainsi exigé, dans une chronique publiée dans le New York Times, le départ de Mark Zuckerberg, accusant ce dernier d’avoir passé un accord secret avec le président américain Donald Trump pour aider à la réélection de ce dernier. L’homme d’affaires s’est notamment indigné du manque de réactivité du réseau social sur les faits de la publicité politique.

Dans une colonne d’opinion, ce dernier affirme qu’il existerait un accord informel entre Trump et Zuckerberg. « Facebook aidera le président Trump à se faire réélire et ce dernier défendra à son tour Facebook contre les attaques des régulateurs et des médias », explique-t-il, en voulant pour preuve une rencontre entre les deux dirigeants tenue il y a à peine plus de quatre mois, le 19 septembre 2019. Selon lui, le refus de Mark Zuckerberg de vérifier des contenus de publicité politique « a ouvert la porte à des déclarations fausses, manipulées, extrêmes et incendiaires ». Et ouvert la voie à un second mandat du magnat de l’immobilier, décrié pour s’appuyer sur des “fake news” en vue de se faire réélire.

publicité

Mais Georges Soros ne s’arrête pas qu’à Mark Zuckerberg et Donald Trump. Il a également attaqué Sheryl Sandberg, directrice de l’exploitation de Facebook, pour avoir répété sans cesse « le cliché usé de la Silicon Valley selon lequel Facebook essaie de rendre le monde meilleur ». Pour lui, « Facebook devrait être jugé sur ce qu’il fait, pas sur ce qu’il dit ». Il conclut donc son éditorial par un appel au remplacement de Zuckerberg et Sandberg en raison de leur objectif de maximiser les profits sans conséquence.

Source : ZDNet.com

Leave a Reply