GAFA : des emails internes dans le viseur des enquêteurs

C’est confirmé : les géants du numérique sont dans le collimateur de la justice américaine, et pour Google, ce n’est pas moins de 48 Etats qui participent à une enquête sur les pratiques anti-concurrentielles d’Alphabet et ses filiales. En parallèle, des procureurs généraux visent Facebook, et plus globalement les GAFA pour leur mainmise sur la publicité en ligne et d’autres secteurs où la concurrence a été etouffée.

Selon Reuters, la Chambre des représentants des États-Unis a ainsi demandé l’envoi de documents internes, dont des emails et des échanges entre dirigeants, ainsi que des informations financières détaillées sur des rachats et des enregistrements de sociétés de la part des GAFA. « Il est de plus en plus évident qu’un petit nombre de sociétés se sont emparées d’une part démesurée du marché du commerce et des communications en ligne », a déclaré le président de la commission judiciaire de la Chambre, Jerrold Nadler.  « Ces informations sont essentielles pour déterminer si un comportement anticoncurrentiel existe, si nos agences de lutte antitrust doivent enquêter sur des problèmes spécifiques et si nos lois antitrust doivent être améliorées pour mieux promouvoir la concurrence sur le secteur numérique » ajoute un membre de cette commission.

A titre d’exemple, les acquisitions par Google de AdMob, YouTube, Android et DoubleClick sont examinées de très près, ainsi que celles d’Instagram et WhatsApp par Facebook. (Eureka Presse)

 

Advertisements

Leave a Reply