Fraude bancaire : des escrocs prétendent vous protéger contre les arnaques pour vider votre compte

C’est une combine pour le moins culottée qu’ont mise en place ces escrocs. En se faisant passer pour des conseillers bancaires, ces derniers prétendent protéger leurs victimes des arnaques en ligne. En échange, bien sûr, de quelques virements bien ciblés. Certains ont déjà perdu plusieurs dizaines de milliers d’euros de cette manière.

carte bancaire vol dark web
Crédits : Unsplash

Il fallait oser. Dans un récent article, BFM TV rapporte que des escrocs ont mis au point une nouvelle arnaque pour subtiliser l’argent de leur victime : ils prétendent les protéger contre les arnaques. Concrètement, ces derniers se font passer passer pour des conseillers bancaires en appelant des numéros probablement trouvés dans une base de données sur le web issue d’un piratage.

Cette technique présente plusieurs avantages, notamment celui d’obtenir d’autres informations personnelles sur la victime, telles que son nom ou encore son adresse, afin de gagner plus facilement la confiance de cette dernière. En prétextant être mandatés par sa banque, ils lui font croire que son compte a été piraté suite à un virement, comme un abonnement à une plateforme de streaming.

Sur le même sujet — Fraude à la carte bancaire : acheter des numéros volés n’a jamais été aussi facile

Ces escrocs prétendent vous protéger contre les arnaques pour vous arnaquer

Les arnaqueurs proposent alors une solution à leur victime pour éviter d’autres virements frauduleux : effectuer plusieurs transactions, pouvant chacune grimper à plusieurs centaines, voire plusieurs milliers d’euros. Gaëlle, interrogée par BFM TV, indique ainsi avoir perdu 3000 euros en tombant dans le panneau. Une somme déjà conséquente, mais qui est loin du sommet atteint par son arnaqueur.

En effet, se rendant compte de la supercherie, celle-ci a décidé de rappeler l’escroc pour le confronter. Sa réponse a été pour le moins culotté. « Vous avez de la chance parce que j’ai déjà pris des 50 000, 80 000 euros en l’espace de moins de 24 heures avec une seule personne », a-t-il rétorqué, ne prenant même pas la peine de se défendre.

« Vous m’avez cramé ! Je m’amuse beaucoup aussi, je suis jeune ! Là c’est juste un vol par téléphone, en plus de ça grâce aux assurances, vous auriez été remboursée », poursuit-il. Sur ce point, au moins, il a raison. Depuis ce 16 mai, les banques françaises ont beaucoup moins de chance de brandir l’argument de la négligence pour refuser de rembourser leurs clients en cas de fraude.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *