Fossil : une Gen 6 plus puissante, mais Wear OS 3 attendra 2022

Spread the love

Même quand tout le monde avait oublié jusqu’à l’existence de Wear OS, un fabricant demeurait fidèle au système d’exploitation de Google : Fossil ! Les montres connectées de l’entreprise — et de sa marque Michael Kors — continuent de se reposer sur ce logiciel pour leur génération 6, avec à l’horizon un passage à Wear OS 3 mais pas avant le deuxième semestre 2022.

Cette nouvelle version de Wear OS a fait ses débuts dans la Galaxy Watch 4 de Samsung, mais Google a indiqué que les autres constructeurs (et leurs clients, donc) devront attendre au moins un an avant de profiter des avancées logicielles. Pour faire passer la pilule amère, Fossil mise d’abord et avant tout sur le matériel.

La Gen 6 de Fossil fonctionne donc avec une puce Snapdragon 4100+ (et 1 Go de RAM), une plateforme dévoilée en juin dernier et qui prend son temps avant de trouver sa place chez les fabricants de montres connectées. Cette mouture du SoC de Qualcomm intègre notamment un coprocesseur dédié à l’écran toujours allumé. L’autonomie des montres de cette nouvelle génération est de 24 heures et un mode économie permet d’aller encore plus loin.

Qualcomm lance de nouvelles puces plus puissantes pour les montres Wear OS

Qualcomm lance de nouvelles puces plus puissantes pour les montres Wear OS

La batterie se recharge à 80% en un peu plus de 30 minutes, promet Fossil, qui annonce aussi un gain de performances de 30% par rapport à la Gen 5 avec des applications qui se lancent plus rapidement. Le Bluetooth 5 est aussi de la partie, tout comme un capteur SpO2 (taux d’oxygène dans le sang) et un cardiofréquencemètre amélioré.

Les montres embarquent toutes 8 Go de stockage, un GPS, le Wi-Fi, une puce NFC, la batterie de capteurs habituels (accéléromètre, altimètre, gyroscope…), et elles sont résistantes à l’eau jusqu’à 30 mètres. Fossil oblige, il y a toute une tripotée de modèles dont les prix tournent autour de 300 $ (livraison prévue fin septembre).

Leave a Reply